FAITS DIVERS


Le braqueur d’un salon de coiffure, près de Rouen, arrêté 20 minutes après les faits



Par le 21/09/2020 à 12:20

Poursuivi par les policiers, l'auteur d'un vol à main armée, âgé de 17 ans, a été interpellé dans un immeuble à Saint-Étienne-du-Rouvray où il tentait de se dissimuler



Illustration @ Pixabay
Illustration @ Pixabay
La maîtrise du terrain des hommes de la bien nommée « brigade spécialisée de terrain » (BST) a permis à ces policiers de retrouver et d'interpeller en moins de 20 minutes l'auteur d'un vol à main armée, commis dans une commune de l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime).

Il est aux alentours de 18h30, ce vendredi 18 septembre. Un appel parvient au standard de Police-secours, signalant un vol à main armée dans un salon de coiffure de la place de Verdun à Sotteville-lès-Rouen.

« Donne-moi la caisse ! »

Le coiffeur, un homme de 52 ans, explique qu'il était dans le salon avec un client quand un individu, ganté, est entré, en pointant une arme de poing dans sa direction. « Donne-moi la caisse », lance immédiatement le braqueur. Qui insiste encore. L'employé s'exécute : il lui remet les billets et la monnaie que contient le tiroir-caisse, soit quelques centaines d'euros. Puis l'individu prend la fuite à pied. 

 A lire aussi >   Rouen : armé et masqué, le braqueur solitaire dérobe la recette du bar-tabac de la Seine

Un équipage de la BST se rend sur les lieux et entreprend immédiatement des recherches, sur la base de la description de l'auteur fournie par la victime et le client témoin des faits. Un individu, semblant correspondre au signalement, est repéré rue Ernest-Renan dans la commune voisine de Saint-Etienne-du-Rouvray.

L’arme et le butin retrouvés sur lui

A la vue des policiers, le suspect s'introduit dans un immeuble de la rue Jouvet et tente de se dissimuler dans les étages. Poursuivi par les gardiens de la paix, il perd le chargeur de l'arme dans l'escalier, avant d'être interpellé dans les parties communes.

Le supposé braqueur est âgé de 17 ans et demeure à Saint-Etienne-du-Rouvray. Il est placé en garde à vue non pas pour vol à main armée mais « extorsion avec arme ».

Le pistolet dont il s'est servi a été retrouvé sur lui, ainsi que le butin.

L'adolescent a été déféré dimanche au parquet de Rouen. Le magistrat de permanence, qui a ouvert une information judiciaire, lui a notifié son placement en détention provisoire.