Yvelines : le chauffard défie la police, il est intercepté à Trappes après des coups de feu


Publié le Samedi 21 Mars à 09:38

L'automobiliste était ivre et sans permis de conduire. Pris en chasse par la BAC après un refus d'obtempérer, il a contraint un policier, s'estimant en danger, à faire usage de son arme


L'automobiliste a refusé de se laisser contrôler par un équipage de la BAC à Boulogne-Billancourt. Pris en chasse, il a été intercepté à Trappes - Illustration © DGPN
L'automobiliste a refusé de se laisser contrôler par un équipage de la BAC à Boulogne-Billancourt. Pris en chasse, il a été intercepté à Trappes - Illustration © DGPN
Encore une nuit mouvementée pour les forces de l'ordre des Yvelines. Cette nuit de vendredi à samedi, un policier a dû faire usage de  son arme de service lors d'une intervention dans le secteur de Trappes.

Tout a démarré peu avant 1 heure du matin à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, quand un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) se lance à la poursuite d'un véhicule Renault Laguna dont le conducteur a refusé de se soumettre à un contrôle dans le cadre de la mesure de confinement. On saura plus tard que l'homme était fortement alcoolisé et conduisait sans permis.

Course poursuite entre Boulogne et Trappes

L'automobiliste refusant absolument d'obtempérer malgré les injonctions, prend alors la direction de l'autoroute A13. Il roule à vie allure, sans se préoccuper des autres usagers, heureusement peu nombreux à cette heure de la nuit. Arrivé au triangle de Rocquencourt, la Renault bifurque vers l'A12 en direction de Trappes.

Les policiers qui le poursuivent ont diffusé par radio le signalement du véhicule ainsi que sa progression. A hauteur de Trappes,  un "comité d'accueil" a été mis en place : les policiers du commissariat d'Elancourt ont pris position de part et d'autre de la N10.

S'estimant en danger, le policier tire

Alors que la Laguna se présente, un des fonctionnaires lance sous ses roues un « stop-stick », une sorte de herse qui permet de crever les pneus en douceur, c'est-à-dire sans risquer de provoquer un accident. Le véhicule s'immobile durant quelques poignées de secondes puis redémarre au moment même où les forces de l'ordre s'approchent pour interpeller le conducteur. A cet instant, un gardien de la paix, s'estimant en danger, sort son arme et tire à plusieurs reprises en direction du véhicule, sans toucher l'automobiliste. 

Le chauffard, âgé de 28 ans, est neutralisé et interpellé. Il est placé en garde à vue pour refus d’obtempérer, tentative d’homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, mise en danger de la vie d’autrui, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et défaut de permis de conduire.
























Météo Versailles France Versailles prévisions météo






Suivez-nous sur Facebook