Yvelines. L'auteur d'un cambriolage chez une vieille dame de Juziers confondu par ses empreintes


Jeudi 6 Octobre à 17:08

Les investigations policières ont permis d'identifier l'auteur d'un vol par effraction commis au domicile d'une nonagénaire dans les Yvelines. Le cambrioleur a été condamné à 18 mois de prison



L'analyse des empreintes relevées sur les lieux du cambriolage a permis de confondre l'auteur - Illustration
L'analyse des empreintes relevées sur les lieux du cambriolage a permis de confondre l'auteur - Illustration
Les faits remontent au mardi 6 septembre dernier à Juziers (Yvelines). Ce jour-là, une femme âgée de 92 ans est victime à son domicile d’un vol à la fausse qualité par une fausse policière qui lui dérobe son sac à main.

Si cette dernière n'a pas encore été identifiée, l'enquête des policiers de Mantes-la-Jolie a néanmoins permis de faire un lien entre ce vol et le cambriolage dont a été victime la vieille dame quelques jours après. 

Confondu par ses empreintes

Sous le choc, la nonagénaire a quitté en effet sa maison pour être hébergée chez son fils pendant une semaine. Mais à son retour, elle a remarqué que son pavillon avait été cambriolé (accès dégradés et fenêtre de la salle de bains forcée). 

Lors des constatations de police technique et scientifique, des empreintes ont été relevées sur le montant de la fenêtre dégondée. Leur analyse a permis de confondre un homme de 23 ans, de nationalité algérienne en situation irrégulière et défavorablement connu des services de police.

Condamné à 18 mois de prison

Un mandat de recherche a alors été émis à son encontre et c’est dans le cadre de son exécution que l'individu recherché a été interpellé le mardi 4 octobre à Paris 12ème et placé en garde à vue dans les locaux du Groupe des atteintes aux biens du commissariat de Mantes-la-Jolie. Lors de son audition, le suspect a nié farouchement toute implication malgré les éléments à charge, relate une source proche de l'enquête.

Déféré au tribunal judiciaire de Versailles pour être jugé en comparution immédiate, le mis en cause a été condamné à 18 mois de prison et à une interdiction de territoire français définitive.



         Partager Partager





















Suivez-nous sur Facebook