Un trafic d'héroïne démantelé, cinq interpellations dans les Yvelines


Vendredi 10 Mars à 17:28


Un renseignement transmis aux services de police a permis de démanteler et de confondre les auteurs d'un trafic de stupéfiants à Guyancourt (Yvelines). Trois hommes et deux femmes ont été placés en garde à vue. Lors des perquisitions, 250 grammes d’héroïne et  4000 euros en numéraire ont été saisis.

4 000 euros en billets de banque ont été saisis lors des perquisitions (Illustration)
4 000 euros en billets de banque ont été saisis lors des perquisitions (Illustration)
C'est l’exploitation d’un renseignement qui a permis aux policiers d'établir l’existence d’un trafic local d’héroïne au domicile d'une femme de 48 ans domiciliée à Guyancourt. Les surveillances ont conduit les enquêteurs à identifier un complice, un homme de 56 ans originaire de Trappes. Ces deux suspects achetaient chaque semaine 50 grammes d’héroïne depuis deux ans, à Saint-Denis, près de Paris et revendaient une partie de la drogue.

Ils s'approvisionnaient à Saint-Denis

L'affaire débute le 11 janvier.  Le groupe de lutte contre les stupéfiants de la sûreté urbaine d'Élancourt, en charge de l’enquête, procèdent à la perquisition du local servant à l’approvisionnement des deux toxicomanes. 281 grammes d’héroïne brune (brown sugar) avaient alors été saisis ainsi que du matériel servant à la préparation et au conditionnement du produit.

Un homme, qui se trouvait dans ce local, est alors interpellé. Il explique conserver l’héroïne au bénéfice d’une tierce personne, sans plus de précisions.

4 000 euros et 250 grammes d'héroïne saisis

Les investigations se poursuivaient dans le cadre d’une commission rogatoire. C'est ainsi que l’exploitation téléphonique et les surveillances mises en place amènent à l’identification d'un individu et de sa compagne, tous deux de nationalité congolaise. Il est établi que le couple se livrait au trafic d'héroïne Ils sont interpellés dans un hôtel de Sarcelles (Seine-Saint-Denis), le 8 mars dernier.

Une somme de 4000 euros en numéraire est saisie. Une nouvelle perquisition, à Saint-Denis, dans le local servant habituellement à la vente d’héroïne permet de découvrir 250 grammes d’héroïne.

Les mis en cause, âgés de 45 à 58 ans, ont été déférés au palais de justice de Versailles. 







PUBLICITE.














Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE




Publicité

 
cookieassistant.com