L'Info en continu

FAITS DIVERS

Seine-Maritime : le trafiquant de drogue présumé « tombe » pour une infraction routière à Rouen


Publié le 24/11/2017 à 12:23


Le mis en cause dans un trafic de drogue présumé a été interpellé lors d’un contrôle pour une banale infraction au code de la route (Illustration @ DGPN)
Le mis en cause dans un trafic de drogue présumé a été interpellé lors d’un contrôle pour une banale infraction au code de la route (Illustration @ DGPN)
Un couple de Rouennais soupçonné de se livrer à un trafic de stupéfiants était toujours en garde à vue ce vendredi matin à l’hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime).

Les policiers sont remontés jusqu’à ces deux jeunes gens âgés de 25 ans et domiciliés sur la rive gauche, tout à fait par hasard : une simple infraction au code la route.

Une banale infraction routière

Un équipage de la brigade spécialisée de terrain (BST) est en patrouille hier jeudi en début de soirée boulevard de l’Europe, à Rouen. Il remarque un automobiliste qui ne porte pas sa ceinture de sécurité et décide de le contrôler.

Le conducteur obtempère aux policiers qui lui font signe de s’arrêter. Le jeune homme descend de sa voiture, mais à l’instant où il ouvre la portière s’échappent de l’habitacle une fumée opaque et une forte odeur de cannabis qui attirent l’attention des forces de l’ordre.

Il déclare avoir de la drogue chez lui

L’automobiliste confie avoir fumé un joint en conduisant et l’avoir jeté à la vue des policiers.

Lors des vérifications d’usage, ces derniers découvrent 10 grammes de cocaïne et des sachets vides sur le jeune homme qui déclare en même temps détenir à son domicile trois tablettes de 100 g chacune de résine de cannabis ainsi que des cachets d’ecstasy et de la MDMA, un produit à base d’amphétamines classé comme stupéfiant.

Le Rouennais est interpellé et placé en garde à vue dans les locaux du Groupe d’appui judiciaire.

Les stupéfiants jetés dans la Seine

Une perquisition est effectuée immédiatement dans l’appartement du mis en cause. Lorsque les policiers se présentent au domicile, ils sont accueillis par une femme qui affirme s’être débarrassée des stupéfiants en les jetant dans la Seine, sachant que les policiers allaient intervenir.

Elle a été également placée en garde à vue.

L’enquête va devoir établir si les deux jeunes étaient bien à la tête d’un trafic ou si la drogue était uniquement pour leur consommation personnelle.