FAITS DIVERS

Lillebonne : arrêté une première fois pour violences avec arme, il « retombe » pour refus d’obtempérer


Mercredi 8 Novembre 2017 à 17:01

Seine-Maritime.


Les policiers ont dû renoncer à poursuivre le chauffard tant il prenait des risques sur la route (Illustration)
Les policiers ont dû renoncer à poursuivre le chauffard tant il prenait des risques sur la route (Illustration)
Un habitant de Lillebonne (Seine-Maritime) a été placé en détention dans l’attente d’être jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel du Havre. Cet homme de 42 ans a été interpellé à deux reprises par les policiers de Bolbec à quelques jours d’intervalle pour violences avec arme et refus d’obtempérer.

Interpellé pour violences avec arme

Le 1er novembre, le commissariat de Bolbec ouvre une enquête pour violences volontaires avec arme à l’encontre d’un père de famille. Ce dernier est soupçonné d’avoir tiré avec un pistolet à gaz sur la voiture du nouveau compagnon de son ex-concubine et mère de ses deux enfants. Personne n’a été blessé : le véhicule était vide.

A l’origine, un différend entre les deux concubins au sujet de la garde des enfants. Le tireur, qui venait de sortir de prison, avait été interpellé par les policiers et placé en garde à vue après s’être rebellé.

En outre, il conduisait sans permis.

Déféré au parquet du Havre, il s’était vu délivrer une convocation pour être jugé à une date ultérieure.

Il prend des risques pour semer la police

Le dimanche 5 novembre, le quadragénaire est repéré vers 4 heures du matin par une patrouille de police : sortant d’un bar de nuit de Lillebonne avec un autre homme, il s’installe au volant d’une voiture alors qu’il n’a pas le permis de conduire. Il prend la fuite à la vue de la voiture de police qui se lance à sa poursuite pour le contrôler. Le chauffard prend de tels risques sur la route que les forces de l’ordre sont contraintes d’abandonner la course-poursuite.

L’automobiliste est cependant obligé de s’arrêter un peu loin : craignant pour sa vie, le passager a tiré le frein à main. Le conducteur s’est alors enfui à pied et a disparu dans la nuit. Il sera interpellé le lendemain (lundi) et placé en garde à vue pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique, défaut de permis et refus d’obtempérer.

Présenté à un magistrat du parquet a l’issue de sa garde à vue, lundi soir, il s’est vu notifier une comparution immédiate.







FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS