FAITS DIVERS


Lillebonne : arrêté une première fois pour violences avec arme, il « retombe » pour refus d’obtempérer



Publié le Mercredi 8 Novembre 2017 à 17:01


Seine-Maritime.



Les policiers ont dû renoncer à poursuivre le chauffard tant il prenait des risques sur la route (Illustration)
Les policiers ont dû renoncer à poursuivre le chauffard tant il prenait des risques sur la route (Illustration)
Un habitant de Lillebonne (Seine-Maritime) a été placé en détention dans l’attente d’être jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel du Havre. Cet homme de 42 ans a été interpellé à deux reprises par les policiers de Bolbec à quelques jours d’intervalle pour violences avec arme et refus d’obtempérer.

Interpellé pour violences avec arme

Le 1er novembre, le commissariat de Bolbec ouvre une enquête pour violences volontaires avec arme à l’encontre d’un père de famille. Ce dernier est soupçonné d’avoir tiré avec un pistolet à gaz sur la voiture du nouveau compagnon de son ex-concubine et mère de ses deux enfants. Personne n’a été blessé : le véhicule était vide.

A l’origine, un différend entre les deux concubins au sujet de la garde des enfants. Le tireur, qui venait de sortir de prison, avait été interpellé par les policiers et placé en garde à vue après s’être rebellé.

En outre, il conduisait sans permis.

Déféré au parquet du Havre, il s’était vu délivrer une convocation pour être jugé à une date ultérieure.

Il prend des risques pour semer la police

Le dimanche 5 novembre, le quadragénaire est repéré vers 4 heures du matin par une patrouille de police : sortant d’un bar de nuit de Lillebonne avec un autre homme, il s’installe au volant d’une voiture alors qu’il n’a pas le permis de conduire. Il prend la fuite à la vue de la voiture de police qui se lance à sa poursuite pour le contrôler. Le chauffard prend de tels risques sur la route que les forces de l’ordre sont contraintes d’abandonner la course-poursuite.

L’automobiliste est cependant obligé de s’arrêter un peu loin : craignant pour sa vie, le passager a tiré le frein à main. Le conducteur s’est alors enfui à pied et a disparu dans la nuit. Il sera interpellé le lendemain (lundi) et placé en garde à vue pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique, défaut de permis et refus d’obtempérer.

Présenté à un magistrat du parquet a l’issue de sa garde à vue, lundi soir, il s’est vu notifier une comparution immédiate.







           























Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook