infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 







Rouen : les cambrioleurs de trois commerces interpellés dans une voiture faussement immatriculée


Publié le Samedi 26 Novembre 2016 à 17:55

Cette nuit sur les Hauts de Rouen.


Les policiers de la brigade anti-criminalité sont arrivés très vite sur le lieu des cambriolage, ce qui leur a permis d'interpeller les auteurs (Illustration)
Les policiers de la brigade anti-criminalité sont arrivés très vite sur le lieu des cambriolage, ce qui leur a permis d'interpeller les auteurs (Illustration)
Deux cambrioleurs ont été interpellés en fin de nuit ce samedi 26 novembre à Rouen (Seine-Maritime). Ils venaient de commettre trois vols par effraction dans une pharmacie, un cabinet d'avocat et un bar et circulaient à bord d'une voiture volée lors d'un home-jacking à Petit-Quevilly, et faussement immatriculée.

Les faits. Vers 4 heures 30, un riverain de la rue Albert Dupuis, dans le quartier des Hauts de Rouen, remarque des individus (ils sont trois) qui sortent d'une pharmacie et s'engouffrent précipitamment dans une Clio noire. Le témoin appelle aussitôt les services de police. Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) arrive sur les lieux et repère le véhicule suspect. Les policiers tentent alors de l'intercepter, mais le conducteur accélère et prend la fuite en direction de Bihorel. 

Une caisse-enregistreuse dans la Clio

Alors que la Clio est sur le point d'être rattrapée, ses occupants l'abandonnent rue Pierre Corneille et s'enfuient à pied pour aller se réfugier dans le jardin d'une propriété. Deux d'entre eux sont interpellés. Ils sont âgés de 19 ans, l'un est originaire de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, l'autre de Grand-Quevilly

Dans le véhicule, les policiers retrouvent une caisse-enregistreuse vide. Les investigations permettent alors d'établir que la Clio a été volée lors d'un home-jacking commis le 5 novembre à Petit-Quevilly, avec un autre véhicule au préjudice du même propriétaire. Il s'avère que la Clio est munie de fausses plaques d'immatriculation, ou plutôt de plaques dérobées sur une autre Clio noire le 15 novembre à Grand-Quevilly.

Ils venaient de cambrioler trois commerces

Il est également établi que les deux hommes ont pénétré par effraction quelques instants auparavant, rue Albert Dupuis, dans une pharmacie où ils se sont emparés du fond de caisse, un cabinet d'avocat et un bar en cessation de paiement d'où provient précisément la caisse-enregistreuse.

Les mis en cause, connus pour des faits mineurs, ont été placés en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen pour être entendus par les enquêteurs de la permanence judiciaire. L'un des jeunes gens avait déjà été interpellé il y a quelques jours au volant de la deuxième voiture volée lors du home-jacking du 5 novembre à Petit-Quevilly.


Un troisième suspect interpellé à Rouen

[Mise à jour le 27 novembre à 11 h]
Un troisième cambrioleur a été interpellé cette nuit de samedi à dimanche par la brigade anticriminalité de Rouen. Cet adolescent de 16 ans, originaire du quartier de la Sablière, était activement recherché, les policiers le suspectant d'être l'individu qui avait été aperçu avec les deux autres sur le lieu des cambriolages.

Il a été placé en garde à vue, avec ses deux complices qui étaient toujours auditionnés ce dimanche matin.

Le jeune homme est connu des services de police pour avoir été impliqués dans de nombreuses affaires de home-jacking et vols de véhicules au cours de ces deux dernières années. Sorti de prison il y a quelques semaines, il est d'ailleurs actuellement sous contrôle judiciaire.

Maintenant que les enquêteurs tiennent les trois suspects ils vont s'attacher à établir le rôle de chacun.




















Publicité.





Publicité.
















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31