Lutte contre les rodéos sauvages dans l'agglo de Rouen : six jeunes interpellés, quatre motos et un quad saisis


La lutte contre les rodéos sauvages en zone urbaine s'intensifie. A Rouen, les services de police ont interpellé ces derniers jours six jeunes gens et saisi quatre motos et un quad


Publié le Mercredi 23 Juin 2021 à 14:19

Deux motos et un quad avaient été découvert dans une cave lors d'une perquisition le vendredi 18 juin - Photo © DDSP76
Deux motos et un quad avaient été découvert dans une cave lors d'une perquisition le vendredi 18 juin - Photo © DDSP76
Six jeunes gens se retrouveront en novembre prochain au palais de justice de Rouen (Seine-Maritime) où ils sont convoqués en vue d'une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité » (CRPC). Tous sont impliqués dans des rodéos sauvage à moto commis le 13 avril, ainsi que les 7, 8 et 9 mai dans la commune de Maromme, près de Rouen.

A l'origine, des plaintes déposées par des riverains de l'impasse Simone-de-Beauvoir, signalant des rodéos sauvages dans ce quartier de Maromme. Grâce aux signalements, trois des auteurs ont ainsi pu être identifiés par la cellule de lutte contre les rodéos du commissariat de Rouen.


Des motos de cross et un quad saisis

Vendredi 18 juin, vers 6 heures du matin, deux des suspects, âgés de 20 ans, sont interpellés à leur domicile respectif, à Maromme et Déville-lès-Rouen, et placés en garde à vue. Le troisième recherché, âgé de 21 ans et originaire de Maromme, se présente de lui-même à l'hôtel de police. 

Lors des perquisitions au domicile des mis en cause, deux motos de cross et un quad sont récupérés et placés en fourrière pour les besoins de l'enquête. Les jeunes gens sont remis en liberté, avec une convocation pour le 15 novembre prochain en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (plaider-coupable). 

Nouvelles interpellations

Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont interpellé, ce mardi 22 juin, deux autres suspects impliqués dans ces rodéos. Deux sont âgés de 20 ans et un de 19 ans. Ils ont été placés en garde à vue pour les mêmes raisons. Deux autres motos ont été saisies. Les deux jeunes gens, domicliés à Rouen et Déville-lès-Rouen, ont été laissés libres à l'issue de leur audition.

Dans tous les cas, les quatre motos et le quad ont été confisqués jusqu'à la date de l'audience des six mis en cause, le 15 novembre prochain.