Le véhicule des gendarmes incendié : trois interpellations après des violences urbaines à Bernay


Trois jeunes (16, 18 et 19 ans) ont été déférés devant la justice par les gendarmes qui enquêtaient sur une série de dégradations commises dans le centre-ville de Bernay



Par infoNormandie - Vendredi 9 Avril 2021 à 18:18


Le véhicule des gendarmes a été détruit par le feu - Photo @ gendarmerie de Bernay
Le véhicule des gendarmes a été détruit par le feu - Photo @ gendarmerie de Bernay
Dans le courant de la nuit du 20 au 21 mars, des dégradations (bris de bouteilles en verre, palettes et caddies éparpillés sur la voie publique, arrachage de panneaux de signalisation) et des feux de poubelles avaient été commis dans le centre-ville de Bernay (Eure).

Ces violences urbaines avaient suscité des réactions parmi les habitants de la ville sous-préfecture plutôt épargnée depuis le début du couvre-feu.

La voiture de gendarmerie brûle

Cette nuit-là, les gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) sont engagés avec pour mission de retrouver les auteurs de ces méfaits, qui ont pris la fuite par les petites rues du centre-ville, et de les interpeller.

Alors que les gendarmes sont lancés à la recherche des individus, un incendie enflamme un container en plastique situé rue Thiers. Et le feu se propage au véhicule de gendarmerie stationné à proximité (il est entièrement détruit) ainsi qu’à la façade d’une habitation, relate le capitaine David Malherbet, adjoint au commandant de la compagnie de Bernay.

La brigade de recherches de Bernay est saisie de l’enquête. La cellule d’identification criminelle (CIC) de la gendarmerie d’Évreux est chargée des constatations qui consistent à relever sur les lieux toute trace et indice utile à l’enquête.


Confondus par la vidéoprotection

Les investigations amènent également les enquêteurs à s’intéresser, avec l’assistance de la police municipale, aux enregistrements de la vidéoprotection de la commune. Les protagonistes sont ainsi rapidement identifiés.

Jeudi 8 avril, deux hommes de 18 et 19 ans ainsi qu’un mineur de 16 ans sont interpellés à leur domicile de Bernay et dans une commune proche de Pont Audemer. Les perquisitions permettent de découvrir des indices matériels, et de confondre les auteurs des dégradations.

Déférés devant la justice

Ce vendredi 9 avril, à l’issue des gardes à vue, les deux majeurs ont été déférés au tribunal judiciaire d’Évreux pour « destructions et dégradations du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » ainsi que pour non-respect du couvre-feu dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Le mineur sera convoqué ultérieurement.



         Partager Partager