Une voiture force le passage : quatre "gilets jaunes" blessés à Rouen


Samedi 16 Février 2019 à 18:36



Les blessés ont été admis aux urgences du CHU pour examen  -Illustration © infonormandie
Les blessés ont été admis aux urgences du CHU pour examen -Illustration © infonormandie
Quatre personnes ont été blessées légèrement lors de la manifestation des gilets jaunes ce samedi après-midi à Rouen (Seine-Maritime). Elles ont été percutées par un véhicule qui aurait tenté de forcer le passage sur le Mont-Riboudet, au niveau de la concession automobile Citroën.

Les quatre victimes, toutes adultes, ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers et transportées au CHU de Rouen, pour examen. Elles sont en urgence relative, a indiqué un porte-parole de la préfecture de Seine-Maritime. Selon les autorités, l'automobiliste aurait voulu passer en force malgré le cortège de Gilets jaunes. Il aurait alors été pris à partie par les manifestants. Dans la panique, il aurait alors percuté quatre personnes en voulant se dégager précipitamment. La préfecture n'a pas été en mesure de préciser ce soir dans quelles circonstances les faits se sont déroulés et si le conducteur a été interpellé. Toutefois, selon France Bleu Normandie, l'automobiliste, âgé de 29 ans, a été placé en garde à vue à l'hôtel de police.


4 interpellations à Rouen et Le Havre

Concernant ce nouveau samedi de manifestation, baptisé « acte XIV », des rassemblements ont eu lieu ce matin à Rouen et au Havre, plutôt dans le calme. Les esprits se sont échauffés, comme d'habitude dans l'après-midi où des affrontements ont opposé des manifestants - ou plus précisément des casseurs - et les forces de l'ordre qui ont dû faire usage de tirs de grenades lacrymogènes. 

En fin de matinée, les gendarmes sont intervenus près de la zone Carrefour à Barentin pour disperser des gilets jaunes qui tentaient de bloquer la circulation et l'accès au centre commercial. 

A Dieppe, des ronds-points ont été occupés et à Saint-Valery-en-Caux un "petit rassemblement" s'est tenu dans le calme, selon la préfecture.

Bilan de la journée : une interpellation à Rouen pour jets de projectiles et outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique et quatre  au Havre. Depuis le début du mouvement, le 17 novembre dernier, la préfecture fait état de 577 interpellations en Seine-Maritime.




















Météo Rouen Rouen météo France

Météo Evreux Evreux météo France



AGENDA












Suivez-nous sur Facebook