Parc éolien de Dieppe - Le Tréport : feu vert de l'Agence française de la biodiversité


Mardi 20 Février 2018 à 17:13

Le projet, très controversé, prévoit l'implantation en mer de soixante-deux éoliennes, au large de Dieppe et du Tréport. Alors qu'Hervé Morin se réjouit de la décision de l'Agence française de biodiversité, le maire de Dieppe Nicolas Langlois et le député Sébastien Jumel dénoncent le mépris des pêcheurs.


Illustration © Pixabay
Illustration © Pixabay
Le conseil d’administration de l’Agence française de la biodiversité (AFB) vient de faire part à la Région Normandie de son avis favorable assorti de prescriptions sur le projet d'implantation en mer de soixante-deux éoliennes au large de Dieppe-Le Tréport.

« Nous sommes très satisfaits que l’Agence française de la biodiversité ait donné ce feu vert pour le parc éolien Dieppe - Le Tréport. C’est une excellente nouvelle qui va permettre le développement de la filière française des énergies marines renouvelables; une filière pour laquelle la Région Normandie assume son rôle de leader national », a immédiatement réagi Hervé Morin, président de la Région Normandie.
« La Région accompagnera ce projet industriel porteur de 750 emplois, indispensable à la transition écologique. La Région se tiendra aux côtés des pêcheurs pour le suivi des mesures compensatoires prévues, mais aussi dans le soutien de leurs activités comme cela a été acté lors de la dernière Commission Permanente ».

Selon Hervé Morin, l’Agence régionale de la biodiversité n’a pas souhaité opposer la transition énergétique, le développement et la biodiversité. « Elle a fixé définitivement les conditions de réalisation du parc éolien et a reconnu l’important travail fourni ces derniers mois par l’énergéticien pour tenir compte de l’avis technique du parc naturel marin de la Côte d’Opale ».

L’Agence régionale de la biodiversité restera très attentive à ce que les engagements pris pour sa préservation soient tenus, souligne encore le président normand.

62 éoliennes au large de Dieppe et du Tréport

Le projet de parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport prévoit l’installation de 62 éoliennes d’une puissance unitaire de 8 MW.

Son implantation sera située à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, sur une profondeur de fond marin variant de -6 mètres à -25 mètres.

Avec une puissance totale de 496 MW, le parc devrait produire en moyenne 2000 GWh par an, ce qui représente la consommation électrique annuelle d’environ 850 000 personnes, soit environ les deux tiers de la population de Seine-Maritime.
 


Réaction : Sébastien Jumel dénonce le mépris des pêcheurs

Nicolas Langlois, maire de Dieppe et Sébastien Jumel, député de Seine-Maritime, n'ont pas tardé à réagir. Ils dénoncent le mépris des pêcheurs et demandent des contreparties à Nicolas Hulot, ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire.


Pascal Martin appelle à la poursuite de la concertation

 La réaction de Pascal Martin, président du Département de la Seine-Maritime :

« Je me félicite que ce projet ait été conduit dans la concertation collective (État, collectivités territoriales, professionnels de la pêche et de l’environnement marin, associations et organismes environnementaux). Néanmoins, celle-ci doit se poursuivre et cet avis de l’AFB invite à un dialogue appuyé avec les acteurs locaux et notamment avec les pêcheurs.

Dans cette perspective, le Département salue la décision de l’Agence Française pour la Biodiversité qui donne la possibilité à la Seine-Maritime de participer au développement des énergies renouvelables tout en poursuivant le dialogue nécessaire avec les pêcheurs et les autorités locales.»
















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook