La douane du Havre saisit 1kg de drogue dans un véhicule contrôlé dans l’Eure : cinq interpellations


Lundi 1 Avril 2019 à 18:02

La résine de cannabis était dissimulée dans un sac à dos appartenant au conducteur, un homme connu pour trafic de stupéfiants. Jugé en comparution immédiate, le mis en cause a été condamné à neuf mois de prison ferme. Il a été incarcéré



Les douaniers havrais effectuaient un contrôle au rond-point de Corneville-sur-Risle - Illustration
Les douaniers havrais effectuaient un contrôle au rond-point de Corneville-sur-Risle - Illustration
Lors d’un contrôle routier, vendredi en début d’après-midi, un équipage de la douane du Havre (Seine-Maritime) a intercepté un véhicule au rond-point de Corneville-sur-Risle, dans l’Eure. Cinq personnes, trois hommes et deux femmes, étaient à bord.

Les douaniers ont inspecté minutieusement la voiture et ont découvert à l’intérieur 1 kg de résine de cannabis dissimulé dans un sac à dos appartenant au conducteur ainsi que du matériel de découpe et une balance de précision. Lors des perquisitions, une arme de poing et des munitions ont été également saisis.

Tous connus de la gendarmerie

Le conducteur et les quatre passagers ont été placés en retenue douanière avant d’être remis samedi matin aux gendarmes de la brigade de Pont-Audemer en charge de l’enquête.

Les suspects âgés entre 20 et 31 ans sont originaires de Toutainville et de Pont-Audemer. Tous sont connus de la gendarmerie pour usage et détention de stupéfiants.

Quatre d’entre eux ont été remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, et sont convoqués devant le procureur de la République d’Évreux pour le mois de juin prochain en vue d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour usage, détention et complicité de transport de produits stupéfiants.

9 mois de prison ferme et amende douanière

En état de récidive, le cinquième, détenteur du kg de résine découvert dans le véhicule, a vu sa garde à vue prolongée jusqu’à ce lundi après-midi. Déféré au palais de justice d’Évreux pour être jugé en comparution immédiate, il a écopé de 9 mois de prison ferme et d'une amende douanière de 6 000 euros. Le tribunal a, par ailleurs, prononcé la révocation d'un sursis de trois mois. Il a été incarcéré à l'issue du jugement.
 



















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook