Évreux : un conducteur ivre entendu par les policiers après vingt heures en dégrisement


Mercredi 5 Septembre 2018 à 17:33


L’automobiliste est resté vingt heures en cellule de dégrisement avant d’être entendu par les policiers - illustration
L’automobiliste est resté vingt heures en cellule de dégrisement avant d’être entendu par les policiers - illustration
Un automobiliste, intercepté hier ivre au volant, n’a pu être entendu par les policiers avant son total dégrisement, soit près de 20 heures après son interpellation, hier, mardi, en fin d’après-midi.

Il est 18h45. Un véhicule de police circule rue du Fer à Cheval dans le quartier de Nétreville à Évreux. Soudain, il voit arriver devant lui une Opel Astra qui roule en sens interdit.

Il refuse le contrôle d'alcoolémie

Invité à garer son véhicule, le contrevenant montre quelques difficultés à manœuvrer. Pour cause, cet Ébroïcien de 45 ans est « complètement ivre ».

Refusant de se soumettre au dépistage d’alcoolémie, il est emmené à l’hôtel de police tandis que sa voiture est immobilisée sur place. L’homme est placé en dégrisement afin de pouvoir être entendu des qu’il aura retrouvé ses esprits.

Après une dizaine d’heures en cellule de dégrisement, il consent vers 4h30 ce matin, à souffler dans l’ethylomètre qui affiche (encore) un taux de 0,90 mg par litre d’air expiré, soit 1,80 g d’alcool dans le sang.

Rétention immédiate du permis

Pas question donc de l’auditionner dans cet état. Le quadragénaire est alors reconduit en cellule de dégrisement pour quelques heures supplémentaires.

Ce n’est qu’après son total dégrisement que l’automobiliste a pu être entendu seulement cet après-midi à 16h30, par les policiers qui lui ont notifié une procédure pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique et la rétention immédiate de son permis.
 

















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook