Évreux : ivre, le conducteur à bout de force pour souffler dans l’éthylotest des policiers


Publié le 23/01/2020 à 18:34

L’automobiliste avait provoqué un accident matériel à Gravigny peu avant son interpellation par les motards de la police



La voiture a l’origine d’un accrochage à Gravigny a été repérée et interceptée par les motards de la police - Illustration @ InfoNormandie
La voiture a l’origine d’un accrochage à Gravigny a été repérée et interceptée par les motards de la police - Illustration @ InfoNormandie
Un automobiliste, contrôlé en état d’ivresse, n’a pas été en capacité de souffler dans l’éthylotest puis l’éthylomètre des policiers. Il a dû laisser sa voiture sur place pour être conduit en dégrisement au commissariat.

Il était autour de 17 heures ce mercredi lorsque les motards de la police ont repéré, rue du Val Iton à Évreux (Eure) une Renault Mégane. Ce véhicule, signalé par radio, était recherché pour avoir provoqué un accident matériel à Gravigny et pris la fuite.

Placé en cellule de dégrisement

La Mégane a donc été interceptée et son conducteur invité à présenter ses papiers. Les policiers ont rapidement constaté que l’homme, âgé de 66 ans, était fortement alcoolisé. Tellement alcoolisé qu’il n’a pas trouvé la force de souffler dans l’appareil destiné à mesurer son taux d’alcoolémie.

Le sexagénaire a été emmené à l’hôtel de police où il a été placé en dégrisement. Il s’est vu notifier la rétention administrative immédiate de son permis et une convocation devant le tribunal en vue d’une ordonnance pénale pour le 27 octobre prochain.




MOTS CLES : Alcoolémie, Eure, Police, Évreux




           

















AGENDA






Suivez-nous sur Facebook