Eure : 45 tombes vandalisées dans le cimetière de Criquebeuf-sur-Seine


Mercredi 17 Janvier 2018 à 19:31

La gendarmerie recherchait activement le ou les auteurs de ce saccage : deux jeunes de la commune, âgés de 27 et 15 ans, ont été interpellés. Ils ont reconnu l'intégralité des faits.



Le cimetière communal est situé dans un endroit isolé en bordure de la D321 (illustration @ Google Maps)
Le cimetière communal est situé dans un endroit isolé en bordure de la D321 (illustration @ Google Maps)
Très vive émotion a Criquebeuf-sur-Seine, dans l'Eure, après le saccage du cimetière communal, situé dans un endroit isolé en bordure de la route départementale 321 à la sortie de la commune.

Quarante-cinq tombes (46 selon le dernier recensement) ont en effet été vandalisées dans la nuit de samedi 13 au dimanche 14 janvier, entre 4 heures et 5 heures. Le ou les auteurs de ces faits ont commis des dégradations sur les sépultures et divers éléments du cimetière.

Une propriété située à Criquebeuf, en bordure de la rue, a également fait l'objet de dégradations, précise la gendarmerie.

18 plaintes déjà enregistrées

Une plainte a été évidemment déposée par les autorités municipales auprès de la gendarmerie qui a immédiatement procédé à des constatations de police technique et scientifique. Dix-huit plaintes ont d'ores et déjà été enregistrées auprès des victimes. 

Les investigations effectuées par les gendarmes de Pont-de-l'Arche avec la Brigade de recherche de Louviers ont permis d'identifier les auteurs de ces dégradations totalement gratuites, grâce notamment à l'exploitation des images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance de la commune.

Deux jeunes de la commune interpellés

L'enquête de voisinage réalisée auprès d'habitants a apporté aux enquêteurs de précieux renseignements. C'est ainsi que deux jeunes gens de la commune, âgé de 27 et 15 ans, ont pu être confondus. Ils ont été interpellé hier mercredi, en début de matinée, avec le concours du pelotopn de surrveillance et d'intervention (PSIG) de Louviers. Lors de leur audition, ils ont reconnu l'intégralité des faits, indique le chef d'escadron de la compagnie de Louviers, Sylvain Jouault. 

Placés en garde à vue, les deux vandales ont été remis en liberté dans la soirée de ce mercredi. 
Le parquet d'Evreux invite les victimes qui ne se seraient pas encore fait connaître à venir déposer plainte à la gendarmerie de Pont de l’Arche, afin que les deux mis en cause puissent jugés dans des conditions optimales, pour la totalité des faits commis, indique-t-on à la gendarmerie.

Selon nos informations, aucune inscription ou revendication de nature idéologique ou politique n'a été relevée sur les lieux.

















AU FIL DES HEURES





Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook