Braquages et extorsion : une bande de malfaiteurs mise hors d’état de nuire dans les Yvelines


Lundi 11 Février 2019 à 17:49

La Sûreté départementale des Yvelines et la Brigade de répression du banditisme (BRB) ont fait tomber une équipe de malfaiteurs, suspectés de vols à main armée et d’extorsion.



Plusieurs mois d’investigations ont été nécessaires pour confondre la bande de malfaiteurs - illustration
Plusieurs mois d’investigations ont été nécessaires pour confondre la bande de malfaiteurs - illustration

Plusieurs mois d’investigations ont été nécessaires pour parvenir à confondre tous les membres d’une bande de malfaiteurs qui opérait dans les Yvelines. Cette équipe est soupçonnée d’au moins cinq vols avec arme et extorsion en quelques semaines.

Les faits. Le 21 juillet 2018, une extorsion est commise au Carrefour City du Mesnil-Saint-Denis par cinq hommes armés et cagoulés. Ils utilisent un véhicule volé, qui sera retrouvé incendié par la suite dans une forêt à proximité du quartier du Bois de l’Etang, à La Verrière.

Une fillette de 12 ans prise en otage

Quatre jours plus tard, deux individus cagoulés et porteurs d’une arme de poing menacent un commerçant et sa fille de 12 ans. Les malfaiteurs se font conduire jusqu’au restaurant de la victime situé à Trappes. Ils retiennent alors l’adolescente pendant que le père leur remet la recette, soit 2 000 euros.

Les individus quittent les lieux avec le véhicule du restaurateur et y mettent le feu quelques heures plus tard.

La même équipe de malfaiteurs va user du même mode opératoire pour attaquer, le 2 août 2018, un nouvel établissement Carrefour puis une station service.

Un policier municipal blessé d’un coup de crosse

Les faits s’enchaînent : le 22 août, une tentative d’extorsion avec arme est commise au préjudice d’un magasin Carrefour Express. Les individus ont été déposés par un véhicule Peugeot 607, dont le propriétaire va être identifié. Durant leur fuite, un des individus assène un coup de crosse à la tête d’un policier municipal, hors service, qui tente de s’interposer.

Les investigations téléphoniques, surveillances physiques et les recherches effectuées concernant les véhicules utilisés, ainsi que les identifications de plusieurs profils génétiques, vont permettre aux policiers de la Sûreté départementale (SD) et de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de confondre, pour ces cinq faits, un groupe d’individus demeurant à La Verrière.

Trois des cinq placés en détention

Les éléments recueillis, lors des phases de garde à vue des suspects, confortent les éléments déjà établis au cours de l’enquête et permettent de déterminer l’implication de chacun des auteurs pour l’ensemble des faits.

Trois des mis en cause sont déférés et placés en détention provisoire. Le quatrième est laissé libre sous contrôle judiciaire et le dernier remus en liberté à l’issue de sa garde à vue.
















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA











Suivez-nous sur Facebook