Yvelines : violences urbaines dans des quartiers de Trappes et Mantes-la-Jolie


Mis en ligne le Dimanche 28 Mars à 10:44

Huit mortiers d’artifice ont été tirés contre la façade du commissariat de police de Trappes, sans faire de dégât



Les véhicules de police n’ont pas été impactés par les jets de projectiles - Illustration
Les véhicules de police n’ont pas été impactés par les jets de projectiles - Illustration
De nouveaux incidents entre des jeunes des quartiers et les forces de l’ordre se sont produits la nuit dernière, à Trappes et Mantes-la-Jolie dans les Yvelines.

A Trappes, dans la soirée de samedi, des mortiers d’artifice ont été tirés à huit reprises contre le commissariat de police. place des Merisiers, en zone de sécurité prioritaire. La façade du bâtiment n’a pas été impactée. Les recherches effectuées n’ont pas permis de retrouver les auteurs.

Plus tard, vers 23 heures, des projecteurs ont été lancés sur des policiers sans les atteindre après une intervention dans la cité du square Henri Wallon. Aucun blessé n’a été déploré.

Des groupes hostiles à Mantes-la-Jolie

Dans le même temps, à Mantes-la-Jolie, les forces de l’ordre ont été prises à partie par une trentaine d’individus. Les policiers venaient de constater un feu de container rue Albert Camus, au Val-Fourré. Ils ont dû faire usage de leur armement collectif pour disperser le groupe hostile.

Déjà en fin d’après-midi, un équipage de la brigade spécialisée de terrain (BST) du commissariat de Mantes-la-Jolie avait été contraint de tirer une grenade de desencerclement face à l’attroupement d’une centaine de jeunes hostiles, rue Marie-Laurencin au Val-Fourré, qui participaient au tournage d’un clip vidéo.



         Partager Partager