Yvelines : quarante-deux premiers migrants sont arrivés à Rocquencourt


Mercredi 23 Novembre à 11:24


Un peu moins d'une centaine de migrants vont être hébergés sur le site de l'INRIA, à Rocquencourt (Illustration©Google Maps)
Un peu moins d'une centaine de migrants vont être hébergés sur le site de l'INRIA, à Rocquencourt (Illustration©Google Maps)
Un bus de quarante-deux migrants, âgés de 25 à 40 ans, est arrivé de Paris hier mardi, en fin d'après-midi, sur le site de l’INRIA (institut national de recherche en informatique et en automatique), où ils seront hébergés, à Rocquencourt. Une quarantaine d'autres migrants sont attendus dans les prochains jours.

Le préfet des Yvelines a fait savoir que cet hébergement est provisoire et que le site en question sera fermé le 31 décembre prochain, au plus tard.

Des sommiers mais pas de matelas...

Quoi qu'il en soit, cette arrivée a suscité des réactions de part et d'autre à la fois des opposants et des pro-migrants. Vers 11 heures, un opposant a pénétré sur le parking du site et a placardé des tracts afin de dénoncer l’arrivée des migrants.

Une heure plus tard, c'est cette fois un homme se présentant au nom d’une association pro-migrants qui a proposé ses services afin d’assister la Croix rouge. « Il a été invité à quitter les lieux ». Ce même individu est revenu vers 17 heures et devant son insistance, le directeur de l’INRIA a fait appel à la police municipale de Rocquencourt pour l'évincer.

Pour la petite histoire, les migrants ont à leur disposition des sommiers mais pas de matelas, selon nos informations.








PUBLICITE.














Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE




Publicité

 
cookieassistant.com