Yvelines : le corps sans vie d'une joggeuse disparue repêché dans la Seine à Andrésy


Publié le Jeudi 11 Mars à 18:01

Le corps de la femme découvert ce matin dans la Seine à Andrésy a été identifié comme étant celui de Anne-Frédéric O. une enseignante de 41 ans, qui avait disparu le 21 février alors qu'elle faisait un jogging le long de l'Oise



C'est un promeneur ayant remarqué le corps à proximité de la berge « au niveau de la mise à l'eau des bateaux »  - Illustration © Google Maps
C'est un promeneur ayant remarqué le corps à proximité de la berge « au niveau de la mise à l'eau des bateaux » - Illustration © Google Maps
Le mystère de la disparition d'une joggeuse dans le Val d'Oise est en partie levé. Le corps de cette enseignante de 41 ans a été découvert ce jeudi 11 mars à 09h55 flottant à la surface de la seine, à hauteur de l'allée Georges-Guédon, à Andrésy (Yvelines). 

C'est un promeneur ayant remarqué un corps inerte à proximité de la berge « au niveau de la mise à l'eau des bateaux » qui a alerté Police secours. Immédiatement, un officier de police judiciaire ainsi que des enquêteurs du service local de police technique du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine sont allés sur les lieux de la découverte. 

Disparue en faisant un jogging

Les investigations, confrontées aux éléments à disposition des gendarmes de la Section de recherches (SR) de Versailles, en charge de l'enquête avec la BR de Pontoise sur la disparition de la joggeuse, ont permis d'identifier la victime, qui était en tenue de sport  : Anne-Frédéric 0, dont  la disparition avait été signalée le 21 février alors qu'elle faisait son jogging le long de l'Oise. 

« Des bijoux et une clé de voiture avec un porte clef caractéristique ont été retrouvés sur elle », indiquait dans l'après-midi le procureur de la République de Pontoise.

Une autopsie a été ordonnée par le parquet. Elle devrait déterminer les causes de la mort de l'enseignante. Sans écarter les autres pistes, la thèse d'une chute accidentelle dans l'Oise reste privilégiée. 




         Partager Partager


















Suivez-nous sur Facebook