Yvelines : la police met un terme à deux soirées clandestines, dans un bar et une discothèque


Publié le Samedi 6 Février à 10:07

Une trentaine de personnes, dont deux commerçants, ont été verbalisés pour ouverture irrégulière et infraction aux règles du couvre-feu, à Montigny-le-Bretonneux et Maisons-Laffitte



Illustration @ DGPN
Illustration @ DGPN
Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a été ferme dans ses propos lors de son intervention, jeudi dernier, au côté du Premier ministre, au sujet des personnes qui ne respecteraient pas le couvre-feu.

Dans le collimateur plus particulièrement, ceux qui seraient tentés d’organiser des soirées clandestines.

Sans attendre, les forces de l’ordre - police et gendarmerie - ont compris le sens des directives ministérielles.

Le patron d’un bar et cinq clients sanctionnés

Aussi dans la nuit de vendredi à ce samedi, à un quart d’heure d’intervalle les policiers des Yvelines ont mis un terme à deux soirées clandestines.

D’abord à Montigny-le-Bretonneux, vers 2 heures, ils sont intervenus dans un bar de la ville, avenue du Manet, où leur a été signalé la tenue d’une soirée clandestine.

De fait, lors des vérifications, le propriétaire des lieux, âgé de 38 ans, et cinq clients ont été contrôlés en infraction. Ils ont été verbalisés (135€ d’amende) pour défaut d’attestation dérogatoire en dépit des règles imposées par le couvre-feu. Le tenancier encourt des ennuis pour ouverture irrégulière d’un établissement recevant du public.

26 clients dans une discothèque à Maisons-Laffitte

Un quart d’heure plus tard, c’est dans une discothèque de Maisons-Laffitte que les policiers ont été amenés à intervenir pour la même raison.

Plusieurs individus ont été remarqués, via les caméras de vidéo surveillance, en train d’entrer dans l’établissement avec l’accord du gérant. Vingt-six noctambules étaient à l’intérieur et tous ont été verbalisés pour avoir enfreint les règles du couvre-feu.



         Partager Partager


















Suivez-nous sur Facebook