Yvelines : l'ADN d'un repris de justice permet d'élucider le vol de 8 véhicules neufs à Poissy


Publié le Mardi 4 Décembre à 18:57

Une empreinte génétique retrouvée dans une BMW a permis aux policiers de remonter à un jeune homme de 22 ans.


Les véhicules ont été dérobés sur les parcs de l'usine Peugeot et de la société Gefco à Poissy - Illustration © Google Maps
Les véhicules ont été dérobés sur les parcs de l'usine Peugeot et de la société Gefco à Poissy - Illustration © Google Maps
Les enquêteurs de la sûreté urbaine de Conflans Sainte Honorine (Yvelines) sont parvenus à confondre un jeune homme impliqué dans plusieurs vols de véhicules commis il y a quelques mois dans l'enceinte de l'usine Peugeot PSA et du transporteur Gefco, à Poissy.

Les faits. Dans la nuit du 6 au 7 mai dernier, huit véhicules haut de gamme des marques BMW et Peugeot sont dérobés sur les parkings de l'usine Peugeot PSA et du transporteur Gefco. Le ou les auteurs de ces vols ont découpé des barrières, déboulonné, des glissières de sécurité et forcé un grillage forcé pour s'introduire dans l'enceinte des sites et en extraire les véhicules.

Son ADN retrouvé dans une BMW volée

Ces véhicules sont retrouvés au fil des investigations sur un parking dans la commune voisine d’Achères, mais aussi à Marseille (Bouches du Rhône). L'un d'eux est entièrement calciné.

La police technique et scientifique procède à des recherches de traces d'empreintes sur les véhicules. C'est ainsi que les policiers relèvent une trace ADN dans une BMW ainsi que sur des plaques d’immatriculation découvertes cachées à proximité des véhicules volés. L'enquête permet d'établir que ces plaques ont été volées dans le département du Val d’Oise et devaient être installées sur les véhicules volés probablement en vue d'être revendus ou pour servir à de mauvais coups .

Dix mois de prison ferme

L'analyse de l'ADN permet alors d'identifier un homme, déjà fiché par les services de police et condamné par le passé. Ce suspect, âgé de 22 ans, fait d'abord l'objet d'une discrète surveillance avant d'être interpellé à son domicile et placé en garde à vue pour vols en réunion et recel de vol.

Lors de ses auditions successives, le jeune homme nie les faits. Puis, il affirme qu’une personne lui en voulait et que cette dernière avait sans doute placé son ADN dans la BMW. Une perquisition à son domicile va toutefois permettre de découvrir des pièces automobiles de véhicules neufs non commercialisés

Le mis en cause a été déféré en vue d’une comparution immédiate ce mardi 4 décembre. Il a été condamné à une peine de dix mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles.
 







FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | YVELINES | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | Vite Lu | DOSSIERS


Météo Versailles France Versailles prévisions météo
















Suivez-nous sur Facebook








Publicité

cookieassistant.com