Yvelines. Poignardé après un différend sur les réseaux sociaux : un suspect interpellé


Mis en ligne le Jeudi 29 Juillet à 18:19

Un jeune de 17 ans a été mis en examen pour tentative d’homicide volontaire. Il a reconnu avoir porté un coup de couteau à un jeune de son âge à Plaisir suite à des moqueries sur un réseau social



Le jeune homme a reconnu lors de son interrogatoire être l’auteur du coup de couteau - Illustration @ Adobe Stock
Le jeune homme a reconnu lors de son interrogatoire être l’auteur du coup de couteau - Illustration @ Adobe Stock
Une dispute par réseaux sociaux interposés aurait pu coûter la vie à un jeune homme de 17 ans, domicilié à Bois d’Arcy, dans les Yvelines. La victime s’en est sortie avec une plaie au niveau du thorax provoquée par un coup de couteau.

Les faits, qualifiés de tentative d’homicide volontaire, se sont déroulés ce lundi 26 juillet. Ce jour-là, un adolescent appelle les secours en expliquant avoir été victime d’un coup de couteau à Bois d’Arcy. Pris en charge par le SMUR, il présente une plaie au thorax. Son pronostic vital n’est pas engagé, mais il est cependant transporté à l’hôpital Pompidou à Paris en urgence absolue.

Un suspect avoue les faits

Dans le même temps, des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) vont être amenés à contrôler à proximité des lieux deux jeunes gens dont l’un détient un couteau. Questionnés, les suspects reconnaissent immédiatement leur participation à une bagarre quelques minutes plus tôt et sont placés en garde à vue.

Les enquêteurs de l’unité d’atteintes aux personnes de la Circonscription de sécurité publique (CSP) de Plaisir sont chargés alors par le parquet du tribunal Judiciaire de Versailles de poursuivre les investigations. L’un des interpellés avoue rapidement être l’auteur du coup de couteau qui a blessé l’adolescent.

Des moqueries sur un réseau social

Les auditions permettent d’établir qu’un différend a opposé les deux protagonistes sur un réseau social.

« Des commentaires moqueurs puis injurieux ont été échangés entre les parties avant que la victime ne décide de se déplacer pour en découdre, non sans s’être préalablement munie d’un couteau », relate une source proche de l’enquête.

L’auteur du coup de couteau va expliquer s’être présenté armé car parfaitement au courant que son adversaire l’était également.

10 jours d’ITT

Les blessures de la victime ne nécessiteront finalement aucune intervention chirurgicale, même si les examens médicaux pratiqués attesteront d’une plaie pénétrante thoracique compliquée d’une lacération pulmonaire entraînant 10 jours d’interruption totale de travail.

Le mis en cause, mineur également, a été déféré et mis en examen. L’enquête se poursuit dans le cadre d’une commission rogatoire.



         Partager Partager