Violences urbaines : un policier blessé aux Mureaux, deux véhicules incendiés à Trappes


Mis en ligne le Lundi 10 Mai à 09:24

Un policier blessé légèrement, deux véhicules incendiés et d'autres endommagés par des jets de projectiles : les forces de l'ordre sont confrontées quasiment chaque nuit, dans les Yvelines, aux violences urbaines



Les policiers n'hésitent plus à riposter avec leur armement collectif pour rétablir l'ordre - Illustration © DDSP76
Les policiers n'hésitent plus à riposter avec leur armement collectif pour rétablir l'ordre - Illustration © DDSP76
Jets de projectiles, tirs de mortiers, poubelles et voitures incendiées, policier blessé... La tension reste vive dans les quartiers dits sensibles de certaines villes des Yvelines. Chaque jour et chaque nuit, les forces de l'ordre sont contraintes d'intervenir et d'employer la force pour faire front à des petits groupes d'émeutiers.

A l'image des dernières 48 heures où une multitude de violences urbaines ont été constatées.

Un policier blessé légèrement aux Mureaux

Après une nuit de samedi à dimanche marquées par des incidents à Elancourt, Plaisir, Guyancourt et Les Mureaux, c'est encore dans cette dernière ville qu'hier dimanche, en milieu d'après-midi, un major de police a été légèrement blessé à la pommette par un projectile lancé par des gamins âgés d'une dizaine d'années. Les faits se sont déroulés dans le quartier des Musiciens, alors que la voiture de police circulait rue Frédéric-Chopin.

A Poissy, un peu plus tôt, c'est un véhicule de la police municipale qui a été visé par des projectiles alors que les fonctionnaires étaient en cours d'intervention au domicile d'un habitant de l'avenue Fernand-Lefebvre. La vitre arrière du véhicule a volé en éclats. Aucun blessé n'a été déploré.

Tirs de mortiers depuis un toit à Elancourt

Chanteloup-lès-Vignes n'a pas été épargnée. Peu avant 20h30, avenue Charles de Gaulle, les policiers ont été appelés à intervenir à la gare SNCF où le véhicule de service de fonctionnaires de la SUGE (police ferroviaire) a été la cible de jets de pierres par une dizaine d'individus. Des impacts ont été relevés sur la carrosserie de la voiture dont le rétroviseur a été endommagé. 

A Elancourt, vers 23h30, des mortiers d'artifice ont été tirés depuis un toit en direction de la police avisée par des riverains qu'un groupe d'une dizaine d'individus était en train de disposer des poubelles au milieu de la chaussée, rue de Rome. La riposte a été immédiate : les fonctionnaires ont tiré à quatre reprises avec un lanceur de balles de défense (LBD) et fait usage d'une dizaine de grenades lacrymogènes. Les auteurs sont parvenus à se réfugier chez eux avant que les policiers ne puissent accéder au toit.

Deux véhicules incendiés à Trappes

Enfin, tirs de mortiers également à Trappes vers minuit et demi, dans le secteur du square Wallon. Un équipage de la brigade anticriminalité (Bac) a été visé alors qu'il intervenait en appui des sapeurs-pompiers venus éteindre un feu de voiture. Là encore, les forces de l'ordre ont fait usage d'une grenade lacrymogène et de balles de défense pour mettre en fuite les auteurs.

Bilan : pas de blessé, pas d'interpellation mais deux véhicules, appartenant à la même famille, ont été détruits par les flammes.



         Partager Partager