Un trafic de stupéfiants démantelé dans un quartier des Mureaux : neuf interpellations


Publié le Lundi 18 Mars à 18:06

Résine de cannabis, héroïne, ecstasy... Depuis des mois, un groupe de jeunes se livraient au « deal de rue » dans le quartier de Bécheville, aux Mureaux. Les policiers ont mis un coup de pied dans la fourmilière


38 grammes de résine de cannabis, 29 grammes d’héroïne, 510 cachets d’ecstasy et des téléphones portables ont été saisis lors des perquisitions - Photo © DDSP78
38 grammes de résine de cannabis, 29 grammes d’héroïne, 510 cachets d’ecstasy et des téléphones portables ont été saisis lors des perquisitions - Photo © DDSP78
Depuis quelques mois, les habitants du quartier de Bécheville aux Mureaux (Yvelines) exprimaient leur lassitude face à l’appropriation du territoire par un groupe de perturbateurs qui s’adonnait au « deal de rue » et squattait les halls d'un immeuble, du 83 au 99 avenue de la République.

Dès lors, une stratégie locale de sécurité a été rapidement mise en place afin d’endiguer ce phénomène dans le cadre de la police de sécurité du quotidien (PSQ). Elle s'est déclinée par des actions ciblées et opérationnelles accentuant les remontées d’information et la présence policière sur le secteur.

Cannabis, héroïne, ecstasy...

Parallèlement, une procédure judiciaire a été ouverte par le Groupe de lutte contre les stupéfiants, en coordination avec la brigade anti-criminalité (BAC) des Mureaux. Les investigations ont permis d’identifier neuf individus, dont huit ont été interpellés lors d’une vaste opération déclenchée le 12 mars avec l’assistance de plusieurs unités locales (Sûreté urbaine, Groupe de sécurité de proximité, Brigade anti-criminalité) et d'unités départementales. Le dernier individu s'est présenté lui-même au commissariat et a été placé en garde à vue. 

Les perquisitions à domicile ainsi que les fouilles dans les parties communes d'immeubles et de véhicules ont amené la découverte de 38 grammes de résine de cannabis, 29 grammes d’héroïne (montant estimé à 1 170 euros), 510 cachets d’ecstasy (montant estimé à 5 000 euros) et des téléphones portables.

Réponse judiciaire immédiate

Trois des mis en cause, majeurs, ont été déférés en vue d’une comparution immédiate. Ils ont écopé respectivement de 8 et 6 mois de prison ferme avec mandats de dépôt délivrés à l’audience et 6 mois avec sursis. Quatre mineurs ont également déférés au palais de justice. L’un a été incarcéré à l’Etablissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Porcheville, un autre placé en centre fermé, tandis que les deux derniers ont été remis à leurs parents.

La stratégie globale de reconquête va se poursuivre afin d’empêcher la réimplantation du trafic sur le quartier, assure la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Yvelines.








ECONOMIE | FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | YVELINES | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | EN CE MOMENT | DOSSIERS | Elections régionales 2015













Météo Versailles France Versailles prévisions météo






Suivez-nous sur Facebook








cookieassistant.com