Au Havre, un élève de 12 ans braque la principale adjointe avec un pistolet factice : il avait été exclu du collège


Lundi 5 Novembre 2018 à 12:46

Le jeune garçon avait été renvoyé définitivement du collège René-Descartes pour avoir introduit un couteau dans l'établissement. Alors, pour se venger il a menacé avec une arme factice la principale adjointe


Les faits se sont déroulés dimanche vers 14 heures - Illustration © Google Maps
Les faits se sont déroulés dimanche vers 14 heures - Illustration © Google Maps
La médiatisation est-elle en cause ou s'agit-il d'un acte isolé ? Pour la seconde fois en un mois, des enseignants ont été victimes de menaces avec arme au Havre (Seine-Maritime). 

Cette fois, c'est un enfant de 12 ans qui a braqué la principale adjointe du collège René-Descartes, au Havre, avec un pistolet automatique factice. Les faits se sont déroulés hier, dimanche 4 novembre, en début d'après-midi.

Braquée avec un pistolet automatique factice

C'est la victime, une femme de 39 ans, qui a alerté les services de police. Elle a expliqué qu'elle venait de faire l'objet de menaces de la part d'un collégien qui avait été exclu définitivement en juin dernier, pour avoir introduit une arme blanche (un couteau) dans l'établissement. 

Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) a été dépêché rue Fernand-Châtel, dans le quartier du Mont-Gaillard. En arrivant sur place, les policiers ont aperçu deux jeunes gens qui s'enfuyaient en courant. L'un d'eux, désigné par la principale adjointe comme étant l'auteur des menaces, a été rattrapé et interpellé. L'autre a réussi à s'échapper avec l'arme qui lui avait remise l'adolescent.

La principale adjointe a indiqué aux policiers que son agresseur avait, un peu plus tôt, lancé un oeuf sur sa voiture stationnée à l'intérieur du collège. Il est revenu aussitôt après, avec un copain de son âge, et l'a menacée avec une arme de poing, une réplique factice d'un pistolet automatique.

Placé en rétention judiciaire

Compte tenu de son jeune âgé, le collégien a été placé en rétention judiciaire dans les locaux de l'hôtel de police du Havre. Il a été ensuite remis à son « civilement responsable », indique une source policière. Il s'est vu notifier une convocation devant le juge des enfants pour le 10 décembre prochain en vue de sa mise en examen pour menace avec arme.

L'autre adolescent, en possession de l'arme, a été interpellé un peu plus tard au domicile de ses parents. Le pistolet a été récupéré pour les besoins de l'enquête.

Cette affaire n'est pas sans rappeler celle qui s'est produite il y a un mois au lycée Robert-Schuman, au Havre (Lire le rappel des faits, ici). Deux lycéens de 15 et 16 ans avaient exhibé une arme de poing factice devant deux professeurs. La scène avait été filmée et publiée sur les réseaux sociaux.

La réaction de l'Académie de Rouen

« Un incident s’est produit le dimanche 4 novembre 2018 au collège Descartes du Havre.   
 
La principale adjointe du collège a fait l’objet dimanche soir de simulation de tirs à l’aide d’une arme factice, par un ancien élève de l’établissement, dans la zone des logements de fonction du collège.  
 
L’élève concerné a rapidement été interpelé par les forces de l’ordre. 
 
L’équipe de direction est accompagnée par l’Inspection pédagogique régionale des établissement et vie scolaire.  Le Recteur de la Région académique Normandie apporte son soutien à la principale adjointe de l’établissement ainsi qu’à l’ensemble du personnel du collège Descartes. Les services du rectorat ont également procédé à un signalement auprès du procureur de la République ».

















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook