Yvelines : une dame de 96 ans dépouillée par un couple d’amis indélicats à Versailles


Publié le Lundi 29 Novembre à 16:44

Deux sexagénaires ont été placés en garde pour « abus de faiblesse ». L’enquête de police a démontré que le couple avait profité de la vulnérabilité d’une nonagénaire pour détourner 147 000€ sur son compte



Le couple a profité de la vulnérabilité de la nonagénaire pour lui dérober une quarantaine de chèques et utiliser sa carte bancaire à son insu - illustration @ Pixabay
Le couple a profité de la vulnérabilité de la nonagénaire pour lui dérober une quarantaine de chèques et utiliser sa carte bancaire à son insu - illustration @ Pixabay
Un couple de sexagénaires domicilié au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines) a été placé en garde à vue pour être entendu dans le cadre d’une affaire d’abus de faiblesse, dont la victime est une dame de 96 ans souffrant de graves problèmes de santé.

Les faits remontent au mois de juin dernier. Une plainte est déposée au commissariat de Versailles par un proche d’une femme âgée de 96 ans pour « abus de faiblesse ». Un ami de la nonagénaire et de son défunt mari est rapidement suspecté.

De nombreux chèques avec des montants significatifs ont été émis à l’ordre de cet homme et des membres de sa famille dont ses enfants, depuis le mois d’avril 2019. Le montant s’élève à 120 000 euros.

Dépressive depuis la mort de son mari

Le neveu de la victime qui a décortiqué les comptes a constaté également un certain nombre de dépenses frauduleuses payées avec la carte bancaire de sa tante pour un montant total de 3000€ et la disparition de documents tels que des relevés de comptes.

La vieille dame a fait l’objet d’une expertise psychiatrique, indiquant qu’elle souffrait d’un état démentiel ancien ainsi qu’un état dépressif aggravé depuis le décès de son mari il y a quelques mois, et qu’elle était incapable d’apprécier sa situation financière, relate une source proche du dossier.

Le rapport a conclu que sa vulnérabilité existait depuis plusieurs années et qu’elle ne pouvait être ignorée.

44 chèques émis frauduleusement

Les investigations confiées au groupe anti fraude de la police versaillaise ont permis d’établir que 44 chèques frauduleux avaient été émis et que l’écriture sur les chèques ne correspondait pas à celle de la victime.

En début de semaine dernière, l’auteur des faits et sa femme, âgés de 65 et 60 ans, ont été interpellés à leur domicile, au Chesnay-Rocquencourt. La perquisition a permis de découvrir un blouson, ainsi qu’un aspirateur, achetés frauduleusement avec la carte bancaire de la nonagénaire.

Plus de 147 000€ saisis

Lors de leur audition par les policiers, les mis en cause vont nier les faits. Néanmoins, une convocation en vue d’une comparution devant le tribunal judiciaire de Versailles leur a été notifiée, avant leur remise en liberté.

Les enquêteurs du groupe interministériel de recherche (GIR 78) ont saisi les comptes du couple indélicat à hauteur du préjudice, soit un montant de 147 494,20 euros.



         Partager Partager


















Suivez-nous sur Facebook