Yvelines : un forcené interpellé par le RAID, après avoir menacé de mort des policiers à Poissy


Mis en ligne le Vendredi 15 Janvier à 08:59

L’individu, âgé de 30 ans, a frappé avec un couteau à la tête et au thorax « Jakadi », le chien des policiers du RAID, avant d’être lui-même neutralisé avec un pistolet à impulsion électrique



Les policiers du RAID sont parvenus à déloger le forcené retranche dans un appartement du sixième étage - Illustration
Les policiers du RAID sont parvenus à déloger le forcené retranche dans un appartement du sixième étage - Illustration
Le RAID, unité d'élite de la Police nationale, est intervenu dans la soirée d'hier, jeudi 14 janvier, à Poissy (Yvelines) où un homme s'était retranché à son domicile.

Tout a débuté en fin d'après-midi, dans un immeuble de la rue Saint-Sébastien, près du stade Léo-Lagrange.  Des policiers sont intervenus pour un différend dans un appartement situé au sixième étage.

A leur arrivée, un homme est brusquement sorti sur le palier et, armé de deux couteaux, a menacé de mort les deux fonctionnaires. Il a tenté de s'en prendre à eux, mais n'y parvenant pas il est rentré précipitamment dans son appartement où il s'est barricadé avec une autre personne, retenue en otage.

Il blesse grièvement un chien policier

Sans attendre, la Direction départementale de sécurité publique (DDSP) a sollicité l'intervention des hommes du RAID, entraînés à ce type de situation, afin de dénouer la situation qui pouvait empirer. L'otage a pu ainsi être libéré par la fenêtre grâce à la présence d'un échafaudage.

Lors de l'intervention des forces de l'ordre, le forcené s'est rebellé  et a blessé grièvement le chien policier en le frappant de plusieurs coups de couteau à la tête et au thorax.

Les policiers ont dû faire usage d'un pistolet à impulsion électrique pour neutraliser l'individu qui a été interpellé pour « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, menaces avec arme et séquestration ».

L’homme a été transporté au centre hospitalier pour examen. Il sera auditionné plus longuement dès que son état de santé le permettra.





         Partager Partager