Yvelines : un cambrioleur identifié par les policiers d'Elancourt grâce à son ADN


Mis en ligne le Samedi 19 Décembre à 19:06

Son empreinte génétique a été relevée sur des outils ayant servi à commettre des vols avec effraction. Le cambrioleur a été condamné à douze mois de prison ferme



L'homme interpellé par la police a été condamné à 12 mois de prison ferme avec mandat de dépôt - Illustration
L'homme interpellé par la police a été condamné à 12 mois de prison ferme avec mandat de dépôt - Illustration
Entre le 8 et 11 mai dernier, la police technique de la sûreté urbaine d'Elancourt (Yvelines) a procédé à une série de constatations sur les lieux de deux vols par effraction et de deux tentatives au préjudice de particuliers. 

Il s’agissait d’un pavillon et de trois cabanons de jardin dont les propriétaires étaient partis en province pour le confinement. Trois vélos tout terrain avaient été dérobés.

Les prélèvements d’ADN sur les outils ayant servi de moyen d’effraction allaient permettre aux enquêteurs d'identifier l'un des auteurs de ces vols. Il s'agit d'un homme, sans domicile fixe, connu défavorablement des services de police sous divers « alias ».

Ne pouvant être localisé en dépit de la diffusion de son signalement, il a été inscrit au fichier des personnes recherchées dans le cadre d’un mandat de recherche délivré par un magistrat du parquet de Versailles.

12 mois de prison ferme et mandat de dépôt

Il y a quelques jours, le 16 décembre, le suspect a été interpellé par des policiers versaillais dans le cadre d’une procédure d'étrangers en situation irrégulière alors qu’il se présentait sous une autre identité. La supercherie a été vite découverte.

Face aux fonctionnaires du groupe d’enquête anti-cambriolage d’Élancourt, l'homme a  tenté de nier les vols. Néanmoins, il a été déféré devant un magistrat du parquet pour être jugé en comparution immédiate. Le tribunal judiciaire lui a infligé une peine de prison ferme de 12 mois avec mandat de dépôt à l'audience. 




         Partager Partager