Yvelines : échauffourées dans la cité de La Noé à Chanteloup-les-Vignes après un contrôle d’identité


Publié le Jeudi 24 Mai à 13:34



Illustration
Illustration
Trois jeunes gens ont été placés en garde à vue pour outrage, rébellion et violences volontaires aggravées sur personne dépositaire de l’autorité publique mercredi 23 mai, en fin d’après-midi à Chanteloup-lès-Vignes (Yvelines).

Vers 17h30, lors d’un contrôle avenue de Poissy, les policiers du groupe de sécurité de proximité (GSP) ont tenté d’interpeller un jeune homme pour « outrage et rébellion ». A cet instant, selon la police, un attroupement d’une trentaine d’individus s’est formé et est venu au contact des forces de l’ordre en jetant divers projectiles dans leur direction.

Un blessé et trois interpellations

Pour se dégager, les policiers ont dû faire usage de leur armement anti-émeutes et ont alors été contraints de se replier dans l’attente de l’arrivée de renforts.

Une opération de sécurisation du quartier a été mise en place jusqu’à 19h30.

Blessé, un des assaillants, ayant vraisemblablement participé à l’émeute, s’est rendu à la caserne des pompiers où il a été examiné. Présentant une plaie suturable au cuir chevelu, il a été transporté à l’hôpital de Poissy d’où il s’enfuira avant l’arrivée des policiers qui cherchaient à l’interpeller.

Bilan : trois jeunes du quartier âgés de 16 à 18 ans ont été interpellés.

Plus tard, en début de nuit, de nouveaux incidents ont éclaté dans la cité de la Noé (lire par ailleurs).






FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS | Vite Lu


Météo Versailles France Versailles prévisions météo
















Suivez-nous sur Facebook








Publicité

cookieassistant.com