Yvelines. Violences urbaines à Mantes-la-Jolie : le maire dénonce des « actes injustifiables »


Publié le Jeudi 12 Août à 11:33

Voitures brûlées, équipements publics dégradés, policiers attaqués : une cinquantaine d’individus a semé le trouble dans le quartier du Val-Fourré au cours de la nuit de mercredi à jeudi



Six véhicules ont été détruits par le feu - Illustration @ DDSP78
Six véhicules ont été détruits par le feu - Illustration @ DDSP78
Le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines) a été le théâtre de violents incidents. Pendant près de 4 heures, au cours de la nuit mercredi à jeudi, une cinquantaine d’individus ont commis des exactions tout en s’en prenant aux forces de l’ordre.

Poubelles et voitures incendiées

Les violences urbaines ont commencé vers 23h40, rue Jacques-Cartier, par un feu de poubelle. Les policiers sont alors intervenus et ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice.

Dans un même temps, les assaillants ont essuyé de les attirer dans un guet-apens en incendiant des poubelles et des voitures.

Pour assurer la sécurité des pompiers, un dispositif de sécurisation a été mis en place avec des renforts venus de tout le département et d’une section de CRS. Les assaillants ont été dispersés au moyen de l’armement anti-émeutes.

Le calme est revenu vers 4h30. Aucune

Le maire dénonce « des actes injustifiables »

La mairie a déploré dans un communiqué ces violences qui ont causé des « dégâts matériels sur des édifices publics tels que la mairie de quartier ou la patinoire et des commerces de proximité ».

« Six véhicules ont également été incendiés. Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes injustifiables. Les délinquants impliqués doivent être interpellés et sévèrement punis », a réagi Raphaël Coignet, maire de Mantes-la-Jolie .

« La mobilisation de l’ensemble des acteurs a permis de déployer en urgence les moyens nécessaires à un retour rapide au calme. À ma demande, le préfet va encore renforcer les effectifs des forces de l’ordre pour limiter le risque de récidive ».

« Depuis ce matin (jeudi,ndlr), poursuit le maire, l’équipe municipale est sur le terrain pour soutenir les habitants et les commerçants. Il est regrettable qu’une poignée d’individus prenne en otage la population et ternisse l’image du quartier alors même que l’immense majorité de ses habitants veut avant tout préserver sa tranquillité ».

Incidents aussi aux Mureaux et à Chanteloup

Plus tôt, en fin d’après-midi, des incidents ont également été signalés à Chanteloup-les-Vignes et aux Mureaux.

Dans la cité de la Noé à Chanteloup une patrouille du groupe de sécurité de proximité (Gsp) a été visée par un tir de mortier. Trois policiers ont été légèrement blessés. Un jeune de 16 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Aux Mureaux, rue Jean-Jacques Rousseau, une vingtaine d’individus ont lancé divers projectiles en direction des policiers qui intervenaient pour faire cesser un rodéo moto.



         Partager Partager


















Suivez-nous sur Facebook