Yvelines. L’argent de ses vacances est confisqué par la police pour payer ses amendes


Vendredi 26 Août à 16:38

Lors d’un banal contrôle suite à une infraction routière, les policiers ont saisi une importante somme d’argent dans la voiture d’un jeune habitant d’Ecquevilly



4 720€ en numéraire ont été découverts dans la voiture du jeune homme. Cet argent va permettre d’éponger une partie des 7 900€ d’amendes impayées - illustration @ Pixabay
4 720€ en numéraire ont été découverts dans la voiture du jeune homme. Cet argent va permettre d’éponger une partie des 7 900€ d’amendes impayées - illustration @ Pixabay
Un jeune habitant d’Ecquevilly (Yvelines) va devoir faire une croix sur ses vacances. L’argent découvert dans sa voiture, soit 4 720 € en liquide, a été confisqué par la police pour s’acquitter d’une partie des amendes qu’ils n’a jamais payées et dont le montant s’élève à 7 000€ ! .

Le 22 août, un équipage de police secours en patrouille à Meulan-en-Yvelines, intercepte une voiture suite à une infraction au code de la route. Le conducteur a bifurqué sans mettre son clignotant.

4 720€ saisis dans la voiture

Lors des vérifications, le jeune automobiliste de 22 ans a été dans l’incapacité de présenter ses papiers d’identité ni ceux du véhicule, il a fourni une fausse identité mais devant l’insistance des policiers il a fini par décliner sa véritable identité. Il s’est avéré alors que le jeune Ecquevillois conduisait malgré l’annulation de son permis.

La fouille de son véhicule a permis de découvrir une somme de 4 720 euros en numéraire. Interrogé sur l’origine de cet argent, l’automobiliste a déclaré qu’il était prévu pour financer ses vacances. Quant à son permis, il a précisé qu’il avait été annulé après avoir perdu tous ses points suite à de nombreuses infractions.

7 000€ d’amendes impayées

L’enquête de l’unité d’appui judiciaire a démontré que « le mis en cause ne s’acquittait pas des amendes et que celles-ci s’élevaient à plus de 7 000 euros », relate une source proche de l’affaire.

L’argent a donc été saisi par un huissier : une convention de partenariat existe entre le Parquet de Versailles, la DDFIP et les services de police qui «  autorise les finances publiques à prélever des sommes en espèces en vue de recouvrement des amendes forfaitaires ».

Pour le reste, notamment la conduite sans permis et l’infraction, l’automobiliste devra répondre ultérieurement à une convocation en vue d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.



         Partager Partager




















Suivez-nous sur Facebook