Yvelines. Allongé sous une voiture, le voleur découpait le pot catalytique en pleine nuit à Versailles


Mardi 22 Novembre à 09:59

Trois Géorgiens sont en garde à vue ce mardi matin au commissariat de Versailles. Ils ont été interpellés dans la nuit alors que l'un d'eux découpait le pot catalytique allongé sous une voiture



Yvelines. Allongé sous une voiture, le voleur découpait le pot catalytique en pleine nuit à Versailles
Trois hommes de nationalité Géorgienne, âgés de 29, 41 et 42 ans, ont été interpellés en pleine action cette nuit de lundi à mardi à Versailles (Yvelines). L'un d'eux a été surpris en train de démonter le pot catalytique d'une voiture.

Vers 2 heures, en pleine nuit donc, un appel parvient au 17, le numéro d'urgence de Police secours. Un témoin signale avoir aperçu un individu pour le moins suspect autour d'un véhicule stationné rue Louis-Haussmann.

Surpris en pleine action

Un équipage de la brigade anticriminalité (BAC) arrive le plus discrètement possible sur les lieux et surprend un homme allongé sous le véhicule : il est en train de découper le pot catalytique. Le suspect est interpellé en flagrant délit. Dans un sac de sport retrouvé à proximité, les policiers découvrent des outils dont une scie sabre.

Deux autres individus, des complices, sont repérés un peu plus tard dans une voiture stationnée dans la même rue : ils feignaient d'être en train de dormir. Ils sont également interpellés pour « tentative de vol en réunion ».

Tout ce petit monde est emmené au commissariat de Versailles pour être placé en garde à vue. L'un des derniers interpellés a été trouvé en possession du passeport du premier mis en cause.
 

Vol de catalyseurs : un véritable fléau

Le pot catalytique permet de réduire la nocivité des gaz d’échappement, grâce à des réactions chimiques avec les métaux présents à l’intérieur : platine, palladium ou encore rhodium, des métaux précieux dont la revente  se négocie à des prix faramineux sur le marché noir.

Tous les modèles de voiture, anciens ou récents, sont concernés par ce véritable fléau comme le rappelait récemment le magazine Auto Plus : les Citroën Xsara et Picasso, Peugeot 206 et Partner, ou encore les Renault Clio, Twingo et Master. Il en est de même pour les modèles plus récents comme les Kia Sorento et Sportage, les Hyundai Santa Fe et Hyundai Tucson, ou encore les véhicules hybrides de Toyota

 



         Partager Partager





















Suivez-nous sur Facebook