FAITS DIVERS

Seine-Maritime : retranché dans le cimetière de Ry, le forcené prétendait avoir "tué quelqu'un"


Mercredi 30 Août 2017 à 17:49

Le quinquagénaire se rend aux gendarmes.


Le centre-ville de la commune a été bouclé par les forces de l'ordre (Illustration ©Gendarmerie/Facebook)
Le centre-ville de la commune a été bouclé par les forces de l'ordre (Illustration ©Gendarmerie/Facebook)
La commune de Ry, en Seine-Maritime, a connu une effervescence inhabituelle ce mercredi après-midi. D'importantes forces de gendarmerie se sont déployées après avoir été prévenues qu'un homme, retranché dans le cimetière communal, avait déclaré avoir fait usage d'une arme à feu et tué une personne.

Immédiatement, les sapeurs-pompiers ont été mobilisés. Par précaution, le centre-ville a été bouclé et les secours se sont regroupés à proximité de la mairie en attendant la fin de l'intervention des forces de l'ordre lourdement armées et équipées de gilets pare-balles.

Il se rend aux gendarmes

Les recherches effectuées dans le cimetière et aux alentours n'ont pas permis de retrouver le supposé forcené. Une équipe de négociateurs de la gendarmerie a été appelée en renfort.

L'individu a finalement été localisé grâce à son téléphone portable. Les gendarmes ont pu alors entrer en contact avec lui et établir qu'il se trouvait dans la grande rue de la commune. C'est d'ailleurs là, sur la voie publique, qu'il a été interpellé sans violence, après s'être rendu aux forces de l'ordre au bout de deux heures de négociation. Il n'était pas armé.

Le quinquagénaire a été placé en garde à vue.

Pas d'arme, pas de cadavre

Ce soir, aucune arme n'avait été retrouvée. De même, les premières investigations n'ont pas permis de déterminer dans l'immédiat si l'homme était réellement armé et a "tué quelqu'un" comme il le prétendait dans les échanges téléphoniques qu'il avait eus précédemment avec son ex-femme qui a donné l'alerte un peu après 14 heures.

Le travail des enquêteurs va maintenant consister à étudier le profil psychologique et la personnalité de cet homme. A-t-il agi par vengeance ? Est-il dangereux ? L'enquête devrait permettre d'apporter des éléments de réponse dans les prochaines heures. Une perquisition devait avoir lieu au domicile du quinquagénaire dans la région rouennaise.








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS