Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Les braqueurs au marteau d'une bijouterie d'Évreux jugés ce lundi en comparution immédiate


Dimanche 23 Juin 2024 à 19:15

Vendredi matin, la bijouterie Balluais, dans le centre-ville d'Évreux (Eure) a été la cible d'un vol à main armée. Les deux auteurs présumés, âgés de 19 et 21 ans, ont été rapidement interpellés. Ils sont ce dimanche soir en détention provisoire dans l'attente d'être jugés demain lundi en comparution immédiate.



Les deux auteurs présumés du vol à main armée de la bijouterie s ont été placés en détention provisoire ce dimanche soir jusqu'à leur jugement en comparution immédiate demain lundi - Illustration  © Adobe Stock
Les deux auteurs présumés du vol à main armée de la bijouterie s ont été placés en détention provisoire ce dimanche soir jusqu'à leur jugement en comparution immédiate demain lundi - Illustration © Adobe Stock
Deux hommes de 19 et 21 ans ont été interpellés vendredi suite à un vol à main armée commis dans une bijouterie d'une rue commerçante du centre-ville d'Évreux (Eure).

L'attaque a eu lieu aux environs de 10 heures ce vendredi 21 juin, rue Chartraine. Deux individus, encagoulés, s'en sont pris avec un marteau à une vitrine de la bijouterie Balluais qui a volé en éclats. Les malfaiteurs, en possession d'une bombe lacrymogène, ont fait main basse sur des bijoux et montres de valeur, puis ont la fuite sur un scooter Tmax. 

Des témoins de la scène ont pu fournir à la police un signalement précis des individus en fuite. Ces précieux éléments ont permis d'orienter leurs recherches dans le quartier de Nétreville.

Les bijoux volés sont retrouvés

Dans leur fuite, les deux suspects ont chuté au sol avec leur scooter, perdant sur place une partie de leur butin. Ils ont ensuite été repérés par une patrouille de police secours alors qu'ils pénétraient dans un immeuble. Devant la porte de l'appartement où ils venaient de se réfugier, les policiers ont découvert deux sacs contenant les bijoux.

Les deux hommes, connus défavorablement des services de police, ont été interpellés sans opposer de résistance une trentaine de minutes après les faits. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat d'Évreux, saisi de l'enquête. « Ils gardent le silence pour le moment », a indiqué vendredi Rémi Coutin, procureur de la République d'Évreux, contacté par infoNormandie

« Il n'y a pas eu de violence à l'encontre des employés », a confirmé le magistrat. « Un marteau a été utilisé pour briser les vitrines et que les bijoux volés ont été retrouvés ».

Jugés ce lundi en comparution immédiate

Les deux malfaiteurs ont été déférés aujourd'hui dimanche 23 juin devant un magistrat du parquet et placés en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Évreux. La réponse pénale a été immédiate : ils seront jugés lundi après-midi en comparution immédiate, indique Rémi Coutin. 
 






              




































___________________