Yvelines. Soupçonné de plusieurs cambriolages autour de Versailles, il est condamné à 14 mois de prison


Publié le Vendredi 23 Décembre 2022 à 12:52

Un homme de 20 ans a été contrôlé au Chesnay au volant d'une voiture dérobée quelques heures plus tôt lors d'un home-jacking à Vélizy. Des objets provenant de vols par effraction ont été découverts en sa possession



Le télép^hone portable du suspect avait borné sur le lieu d'un cambriolage en pleine nuit - Illustration ©  Adobe Stock
Le télép^hone portable du suspect avait borné sur le lieu d'un cambriolage en pleine nuit - Illustration © Adobe Stock
Le 18 décembre  à 4h30 du matin, un équipage de police secours de Versailles (Yvelines) a été amené à se rendre dans la commune voisine du Chesnay où étaient signalés des individus suspects autour d’une supérette. 

Sur place, l’attention des policiers a été attirée par une Citroën, qui circulait malgré un pare-chocs et un rétroviseur cassé et un pneu crevé.  Lors du contrôle, le conducteur n’a pas été en mesure de présenter la carte grise du véhicule. Au cours des vérifications d'usage, les fonctionnaires ont remarqué sur le siège passager, un sac à dos ouvert, d’où dépassait le manche d’un couteau.

La voiture venait d'être volée à Vélizy

Interpellé, l’automobiliste a été trouvé en possession lors de la palpation de sécurité d'un sachet plastique contenant un bracelet de montre Rolex®, de deux boutons de manchettes et d'une balle de calibre 6,35 mm. Dans le sac à dos, une feuille de boucher, deux chéquiers et une carte bancaire ont également été découverts.

Les investigations ont permis d'établir que le véhicule avait été volé à Vélizy quelques heures plus tôt. La propriétaire de la Citroën a expliqué que les clés du véhicule avaient été dérobées dans son manteau rangé dans la véranda de son domicile cette même nuit

Les enquêteurs de la permanence, et du Groupe des atteintes aux biens, ont pu établir un lien entre les objets découverts et un cambriolage commis dans une habitation à Guyancourt le 10 novembre dernier. 

Condamné à 14 mois de prison

Le mis en cause a nié farouchement les faits, malgré que son téléphone portable ait permis de le localiser sur le lieu du cambriolage  cette nuit-là. En revanche, il a reconnu le vol de la Citroën. et de ne pas être titulaire du permis de conduire.

Le jeune homme de 20 ans, originaire de l'Essonne, qui faisait l'objet par ailleurs d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF)  a été déféré le mardi 20 décembre pour être jugé en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Versailles. Il a été condamné à 14 mois de prison dont 7 mois avec sursis. Il a été laissé libre.
 



         Partager Partager