Yvelines. Deux voitures de la Police municipale incendiés à Mantes-la-Jolie : le maire réagit et dépose plainte


Publié le Mercredi 24 Novembre à 11:10

« Je veux dire à ces criminels que nous n’avons pas peur et que leurs tentatives d’intimidation resteront vaines ». Raphaël Cognet, maire de Mantes-la-Jolie, a réagi avec fermeté après l'incendie, dans la nuit, de deux véhicules de la police municipale



Raphaël Cognet, maire de Mantes-la-Jolie, s'est rendu sur place pour apporter son soutien aux policiers municipaux et à leur chef, David Cros - Photo © Ville de Mantes-la-Jolie
Raphaël Cognet, maire de Mantes-la-Jolie, s'est rendu sur place pour apporter son soutien aux policiers municipaux et à leur chef, David Cros - Photo © Ville de Mantes-la-Jolie

Deux véhicules de service stationnés devant le poste de Police Municipale ont été incendiés, cette nuit de mardi à mercredi , boulevard des Cygnes, à Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Le maire a annoncé ce matin son intention de déposer une plainte pour dégradations volontaires au commissariat de police de la ville. « Nous tirons parti des images captées par la vidéoprotection pour résoudre au plus vite cette affaire. Je souhaite que les responsables soient poursuivis et lourdement sanctionnés », a déclaré Raphaël Cognet, qui indique s’être rendu sur place « afin d’apporter mon soutien plein et entier à nos forces de sécurité engagées sur le terrain ».

« Les tentatives d'intimidation resteront vaines »

Dans un communiqué, le maire de Mantes-la-Jolie condamne naturellement « avec la plus grande fermeté ces actes inqualifiables et lâches ».
« Je veux dire à ces criminels que nous n’avons pas peur et que leurs tentatives d’intimidation resteront vaines ».

« Rien ne nous éloignera de notre objectif qui est d’assurer la sécurité des biens et des personnes », prévient encore Raphaël Cognet. « C’est la raison pour laquelle nous allons continuer à multiplier les moyens attribués à la Police Municipale et à déployer sur l’ensemble du territoire des caméras de vidéoprotection, comme je m’y suis engagé en mars 2020 »




         Partager Partager