Covid-19. Après la Seine-Maritime, le Calvados placé sous couvre-feu dès vendredi à minuit


Jeudi 22 Octobre 2020

Un deuxième département normand apparait en zone rouge sur la carte du couvre-feu. Le Calvados va donc être soumis au même régime que 53 autres départements de l'hexagone et d'outre-mer, à savoir : interdiction de sortir entre 21h et 6h du matin, à compter de vendredi à minuit, sauf en cas d'attestation dérogatoire



Et de deux. Après la Seine-Maritime, le Calvados. Deux départements de Normandie sont désormais en zone rouge et donc sous couvre-feu. L'accélération du  virus, jugée préoccupante par les autorités sanitaires, touche également le Calvados et 37 autres départements de l'hexagone et d'outre-mer (Polynésie Française).

Le couvre-feu, de 21 heures à 6 heures du matin, sera applicable dès vendredi à minuit, pour une durée de six semaines. Ce qui portera, au total, à 54 départements et à 46 millions le nombre de Français sous couvre-feu.

Pourquoi le Calvados, et pas l'Eure, l'Orne ou la Manche ? 

Calvados : le taux d'incidence a dépassé le seuil d'alerte

Les derniers chiffres publiés par l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie sont assez révélateurs de la situation dans le Calvados, le plus touché par le coronavirus après la Seine-Maritime. Son taux d'incidence, un des cinq paramètres pris en compte, était mardi 20 octobre de 199,29 (169,81 dans l'Eure) et atteignait 136,6 chez les + de 65 ans, bien en-deçà cependant de l'Eure qui affiche un taux 206,6. 
 
Mardi, l'ARS comptabilisait 90 patients hospitalisés pour cause de Covid, dont 24 en réanimation. Même nombre dans l'Eure mais avec 8 en réanimation.

Le nombre de nouvelles hospitalisations a augmenté de 56 en une semaine dans le Calvados (45 dans l'Eure). De même le nombre de cluster « en cours d'investigation » s'élève à 19 : ils touchent en majorité les établissements de santé (6) , le milieu professionnel (6) et les EPHAD (5). 

Dans le même temps, entre le 4 et le 10 octobre, sur les 11 848 personnes testées au Covid-19, 1 378 d'entre elles se sont révélées positives, soit un taux de 11,6%. A lui seul, ce dernier chiffre confirme l'accélération du virus dans le Calvados. 
 

Les derniers chiffres de l'ARS pour la Normandie (20 octobre)

Les indicateurs de suivi épidémiologique montrent une forte recrudescence de la circulation du virus dans tous les départements.

• Le taux d’incidence augmente fortement : le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants atteint 180,14 (le 16/10, il était de 152,75), ce qui témoigne d’une circulation virale importante.

L’intensification de la circulation virale s’observe dans tous les départements de la Région.

• Le taux de positivité des tests effectués dépasse le seuil d’alerte et poursuit sa progression. Il est de 12,53% (il était de 11,92% le 16/10).

• On constate également une forte progression des hospitalisations, avec 523 personnes hospitalisées pour COVID (le 16/10, elles étaient 433) dont 82 en réanimation.

• 95 clusters sont en cours d’investigation par l’ARS en Normandie.














 
Suivez infoNormandie