Covid-19. Toute la Normandie est concernée par la progression rapide du virus, observe l'ARS


Vendredi 23 Octobre 2020

Alors que la Seine-Maritime et le Calvados viennent d'être placés sous couvre-feu, l'Agence régionale de santé (ARS) s'inquiète pour les autres départements normands, en particulier l'Eure où les taux sont également préoccupants



En Seine-Maritime et dans le Calvados, le taux d’incidence largement au-dessus du seuil de 150, instaurant le passage en couvre-feu - illustration © Pixabay
En Seine-Maritime et dans le Calvados, le taux d’incidence largement au-dessus du seuil de 150, instaurant le passage en couvre-feu - illustration © Pixabay
Un niveau très élevé de circulation virale est observé dans la Seine-Maritime et le Calvados. Ces deux départements affichent un taux d’incidence largement au-dessus du seuil de 150, instaurant le passage en couvre-feu, analyse l'Agence régionale de sante (ARS) dans son dernier point de situation, publié ce vendredi 23 octobre. L’Eure présente également des taux préoccupants, selon elle.

En Normandie, l’ensemble des cinq départements est concerné par la progression rapide de l’épidémie, y compris la Manche et l’Orne ou une nette augmentation du nombre de cas est constatée.

Les hospitalisations (conventionnelle et réanimation) augmentent fortement. L’ARS Normandie « a demandé aux hôpitaux d’engager sans attendre une déprogrammation de 30% de leur activité afin d’armer en matériel et personnel 40 lits supplémentaires de réanimation d’ici deux semaines ». Cette mesure, précisent les autorités sanitaires, vise à anticiper l’afflux de patients Covid des prochains jours, en plus du nombre important de patients non Covid déjà pris en charge en réanimation.
















 
Suivez infoNormandie