Coronavirus : une lente décrue des hospitalisations s'est amorcée en Normandie


Vendredi 27 Novembre 2020

Le ralentissement du nombre d'entrées en hospitalisation conventionnelle et en réanimation se poursuit en Normandie, observe, ce vendredi soir, l'Agence régionale de santé. Sur les 33 371 personnes testées entre le 18 et 24 novembre 3455 étaient positives



Le nombre des hospitalisations et des admissions en soins intensifs diminuent progressivement, d'après les derniers chiffres de l'ARS de Normandie - Illustration © iStock
Le nombre des hospitalisations et des admissions en soins intensifs diminuent progressivement, d'après les derniers chiffres de l'ARS de Normandie - Illustration © iStock
En Normandie, la pression épidémique reste forte mais se réduit, résume l'Agence régionale de santé (ARS) dans son dernier point de situation, vendredi 27 novembre. Tout en indiquant que « les mesures de freinage ont permis de ralentir la circulation du virus, qui demeure toutefois encore élevée ».

Les chiffres publiés ce soir font état d'un taux d’incidence qui continue de baisser et atteint 104,59 pour 100 000 habitants (contre 135,77 mardi dernier). Une diminution du taux d’incidence des 65 ans et plus est également constatée.

Le taux de positivité observe également une diminution et atteint 10,35 % (contre 12,04% il y a trois jours).

Du 18 au 24 novembre, 33 371 personnes ont été testées dans la région dont 3455 étaient positives.

Les chiffres clés au vendredi 27 novembre

Document © ARS Normandie
Document © ARS Normandie

1 305 patients hospitalisés, dont 128 en réanimation

Ces évolutions favorables se traduisent désormais sur le système hospitalier. Après avoir atteint 1402 patients hospitalisés le 17 novembre, une lente décrue s’est engagée en Normandie.

Dans le même temps, le ralentissement du nombre d'entrées en hospitalisation conventionnelle et en réanimation se poursuit. Néanmoins, insiste l'ARS, la pression sur le système de santé et sur les hôpitaux reste forte : 1305 personnes sont hospitalisées (contre 1369 le 23 novembre), dont 128 en réanimation (contre 148 à la même date).  Des disparités départementales persistent.

La Normandie compte, à ce jour, 199 foyers de contamination (clusters), dont 111 concernent des Ephad.

Depuis le début de l’épidémie, 1570 personnes porteuses du coronavirus Covid-19 sont décédées dans les cinq départements normands, dont 899 depuis le 1er septembre, à l’hôpital et en établissement social et médico-social.












 
Suivez infoNormandie