Coronavirus : le nombre de contaminations en Normandie a fortement progressé depuis Noël


Mardi 12 Janvier 2021

Alors que la campagne de vaccination en Normandie semble bien amorcée, le nombre des cas de contamination ne cesse d’augmenter, en particulier depuis les fêtes de fin d’année



A l’échelle départementale, le taux d’incidence approche désormais le seuil de 200 dans la Seine-Maritime et l’Orne - illustration @ infoNormandie
A l’échelle départementale, le taux d’incidence approche désormais le seuil de 200 dans la Seine-Maritime et l’Orne - illustration @ infoNormandie
Au cours de ces trois dernières semaines, le taux d’incidence régional, autrement dit le nombre de contaminations, « a progressé de + de 60 points avec une accélération ces derniers jours », observe l’Agence régionale de santé (ARS) de Normandie, qui a publié ce mardi soir les derniers chiffres de la pandémie. Le taux d’incidence est aujourd’hui de 166,6 pour 100 000 habitants : il était de 105,04 le 24 décembre et de 135,9 le 8 janvier.

A l’échelle départementale, le taux d’incidence approche désormais le seuil de 200 dans la Seine-Maritime et l’Orne.

Evolution chez les + de 65 ans

Depuis le 25 décembre, le nombre de cas a ainsi été multiplié par 1, 8 en Normandie : par 2,5 dans la Manche, par 2 en Seine-Maritime, par 1,7 dans le Calvados, par 1,3 dans l’Orne et l’Eure. Cette évolution est visible chez les + de 65 ans, où l’incidence atteint 139,7 (contre 129,2 le 8 janvier), mais également chez les 20/29 ans avec un taux de 281,6.

Les hospitalisations liées au Covid-19 augmentent elles aussi, avec 1283 patients hospitalisés au 7/01 (contre 1205 le 7 janvier), tout comme le nombre de patients en réanimation (103 contre 98 il y a quatre jours).

Depuis le début de l’épidémie, 2272 personnes porteuses du coronavirus sont décédées en Normandie (à l’hôpital et en EHPAD), dont 1593 depuis le 1er septembre.

Besoins de renfort : comment s’inscrire ?

Dans ce contexte, analyse l’ARS, les besoins de renfort en établissements et services sanitaires et médico-sociaux restent importants : les infirmiers, aides-soignants, agents des services hospitaliers… disponibles et souhaitant effectuer une mission rémunérée (mise à disposition ou contrats à durée déterminée) en soutien à un établissement qui en a besoin, peuvent s’inscrire sur une plateforme accessible gratuitement à l’adresse suivante https://renfortrh.solidarites sante.gouv.fr/.

15 645 personnes déjà vaccinées

En Seine-Maritime, la vaccination des sapeurs-pompiers de plus de 50 ans est lancée depuis le 4 janvier - photo @ Sdis76
En Seine-Maritime, la vaccination des sapeurs-pompiers de plus de 50 ans est lancée depuis le 4 janvier - photo @ Sdis76
La Normandie est très mobilisée dans le cadre du lancement de la vaccination et montre de premiers résultats prometteurs, relatent les autorités sanitaires. Depuis le 4 janvier, la campagne mise en place dans la région a permis de vacciner 15 645 personnes parmi les publics prioritaires (soit 474 pour 100000 habitants) :

- Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
- L’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
- Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
- Les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
- Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées













 
Suivez infoNormandie