Coronavirus : le nombre de contaminations croît «  de manière importante » en Normandie


Vendredi 8 Janvier 2021

Les hospitalisations, y compris en soins intensifs, sont reparties à la hausse en Normandie. Seul le département de l’Eure se maintient au-dessous du seuil d’alerte avec un taux d’incidence de 92,7



1205 malades du Covid-19 sont hospitalisés à ce jour dans les cinq départements normands, dont 98 en soins intensifs - Photo © Pixabay
1205 malades du Covid-19 sont hospitalisés à ce jour dans les cinq départements normands, dont 98 en soins intensifs - Photo © Pixabay
En Normandie, le taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100 000 habitants) continue de progresser de façon importante et atteint 135,9 (contre 117,06 le 5 janvier), révèle le dernier point de situation de l’Agence régionale de santé (ARS) publié ce vendredi soir. Tous les départements, à l’exception de l’Eure sont désormais au-dessus du seuil d’alerte de 100, y compris la Manche avec un taux de 117,4.

A ce jour, 1 205 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées, elles étaient 1 127 le 4 janvier.

Le nombre de patients en réanimation augmente également (98 contre 93 lundi dernier). Illustrant la reprise des contaminations, le R0 passe de nouveau au-dessus de 1.

Depuis le début de l’épidémie, rappelle l’ARS, 2226 personnes porteuses du coronavirus Covid-19 sont décédées en Normandie (à l’hôpital et en EHPAD), dont 1546 depuis le 1er septembre

Le point sur les vaccinations

La vaccination contre la Covid-19 a débuté en Normandie le 4 janvier au CHU de Rouen. Depuis lundi, la campagne vaccinale s’intensifie dans la région :

• Plus de 40 établissements de santé publics et privés ont démarré la vaccination de leurs professionnels volontaires de plus de 50 ans ou avec des risques de forme grave.

• Une dizaine d’EHPAD a commencé à vacciner leurs résidents et professionnels de plus de 50 ans ou avec des risques de forme grave.

• 8 centres de vaccinations sont déjà ouverts aux professionnels de santé libéraux, aux aides à domicile, aux ambulanciers, et aux pompiers de plus de 50 ans ou avec des risques de forme grave.

D’ici le début de semaine prochaine, 18 nouveaux centres de vaccination seront accessibles.

Les vaccinations ont commencé le 6 janvier au Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Seine-Maritime. Sont concernés dans un premier temps les sapeurs-pompiers de 50 ans et plus - Photo © Sdis76
Les vaccinations ont commencé le 6 janvier au Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Seine-Maritime. Sont concernés dans un premier temps les sapeurs-pompiers de 50 ans et plus - Photo © Sdis76

• 4 SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) ont commencé la vaccination des pompiers de plus de 50 ans ou avec des risques de forme grave.

• Dès ce week-end, les EHPAD pilotes normands débuteront la vaccination.

Au cours des deux prochaines semaines, l’ensemble des EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et USLD (unité de soins de longue durée) de la région sera progressivement livré en vaccins.
 













 
Suivez infoNormandie