Coronavirus : des employés de la société Holophane aux Andelys (Eure) testés positifs


Publié le 12/03/2020 à 19:58

De nouveaux cas de Covid-19 ont été décelés dans l'Eure. Il s'agit d'employés de la société Holophane, aux Andelys. Désormais, le département compte dix-sept personnes infectées par le coronavirus à ce jour



La société Holophane basée aux Andelys travaille pour l'automobile et emploie 300 salariés - illustration © Google Maps
La société Holophane basée aux Andelys travaille pour l'automobile et emploie 300 salariés - illustration © Google Maps
Des nouveaux cas de personnes testées positives au Covid-19 ont été confirmés aujourd’hui, jeudi 12 mars, dans le département de l’Eure. Il s'agit de personnes travaillant au sein de la même entreprise, la société « Holophane » basée aux Andelys. Ce sont des cas contacts d’un cas Covid-19 diagnostiqué lundi dans cette entreprise qui travaille pour l'industrie automobile et emploie trois-cents salariés.

« La chaîne de contamination est donc, en l’espèce, bien établie. Des actions sont d’ores et déjà engagées pour éviter la propagation du virus, conformément à la doctrine nationale du stade 2 de l’épidémie », expliquent la préfecture de l’Eure et l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué commun.

Quelles mesures pour les contacts « rapprochés » ?

Dès confirmation, l’Agence régionale de santé de Normandie a engagé les investigations pour déterminer les personnes contacts de ces nouveaux cas confirmés.

Les personnes contacts « rapprochés » ou à risque sont appelés individuellement par la cellule de crise de l’ARS pour leur expliquer les consignes de suivi.

Les proches sont immédiatement contactés par l’ARS Normandie. Les « contacts rapprochés » se définissent comme :

Les personnes ayant partagé le même lieu de vie.
Les personnes ayant été en face à face avec le malade, à moins d’un mètre pendant plusieurs minutes du fait du risque de contamination au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion.

Les personnes « contacts rapprochés », une fois identifiées, sont appelées individuellement par l’ARS afin de leur expliquer les consignes de suivi individuel. il leur est demandé de surveiller leur température chaque jour. En cas de symptômes, ils doivent appeler le 15 et le médecin régulateur, avec l’aide des infectiologues, pourra leur demander de se rendre à l’hôpital pour un prélèvement.

Les personnes « à risque modéré ou élevé » sont placées en quatorzaine : il leur est demandé de rester à domicile pendant les 14 prochains jours.

La situation de l’entreprise est suivie avec attention par les services de l’État et notamment la DIRECCTE pour assurer la continuité de l’activité.









           

















Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook