Yvelines. La course-poursuite s'achève dans un camp des gens du voyage à Andrésy


Dimanche 15 Janvier à 17:14

Un adolescent au volant d’une Twingo volée a refusé d’obtempérer ce matin à Andresy. Il a été interpellé dans un campement des gens du voyage, a l’issue d’une course-poursuite avec la police



Les fuyards ont aspergé de la poudre d'extincteurs en direction de la voiture de police qui les poursuivait - Illustration
Les fuyards ont aspergé de la poudre d'extincteurs en direction de la voiture de police qui les poursuivait - Illustration
Des infractions au code de la route sont à l'origine de l'interpellation d'un jeune homme ce dimanche 15 janvier, en fin de nuit à Andrésy (Yvelines). Une interpellation  compliquée du fait du comportement de l'automobiliste, âgé de 17 ans, qui a refusé d'obtempérer au contrôle de police. 

Vers 4 heures ce matin, l'attention d'un équipage de police secours, en patrouille dans le secteur d'Andrésy, a été attiré par une Renault Twingo avec à bord trois individus. Il est apparu que le véhicule suspect était faussement immatriculé. Les policiers ont alors décidé de l'intercepter afin de procéder à quelques vérifications.

Les policiers visés par des projectiles

A ce moment-là, le conducteur a accéléré et a pris la fuite, poursuivi par les forces de l'ordre. Sur la route, les passagers  de la Twingo ont fait usage d'extincteurs à poudre pour tenter de ralentir la progression du véhicule de police.

Les fuyards se sont alors engouffrés dans un campement des gens du voyage pensant ainsi échapper à leurs poursuivants. Malgré les projectiles, dont une roue de secours qui a atterri sur le capot de leur véhicule sans faire de blessé, les policiers sont parvenus à interpeller le conducteur de la Twingo. Les deux autres ont réussi à s'enfuir. 

Il reconnaît le vol de la Twingo

Le mis en cause, âgé de 17 ans et originaire du Calvados, a été emmené au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Lors de son audition, il a reconnu la plupart des faits dont il s'est rendu coupable : la conduite sans permis et le refus d'obtempérer. Plus surprenant, il a reconnu avoir volé la Twingo.

Placé en garde à vue, l'adolescent a été remis en liberté ce dimanche après-midi après s'être vu notifier une convocation par officier de police judiciaire devant le juge des enfants de Caen, juridiction dont il dépend.
 



         Partager Partager





















Suivez-nous sur Facebook