Incendie Lubrizol : les commerces de 112 communes autorisés à ouvrir les 22 et 29 décembre


Publié le 04/12/2019 à 10:39

La mesure est exceptionnelle : les commerces de détails situés dans les communes de Seine-Maritime impactées par l’incendie sont autorisés à ouvrir deux dimanches de suite



Le panache de fumées de l'incendie de l'usine rouennaise a eu des effets sur le commerce local de 112 communes - photo @ Sdis76
Le panache de fumées de l'incendie de l'usine rouennaise a eu des effets sur le commerce local de 112 communes - photo @ Sdis76
Les commerces de détail de 112 communes de Seine-Maritime (voir la liste ci-dessous) impactées par l’incendie de l’usine Lubrizol le 26 septembre à Rouen viennent d’être autorisés à ouvrir exceptionnellement deux dimanches de suite, les 22 et 29 décembre, à l’occasion des fêtes de fin d’année.

La décision a été prise par arrêté préfectoral, après échange entre le préfet et les présidents des chambres consulaires concernées. Toutefois, l’application de « cet arrêté ne concerne que les salariés volontaires, conformément au code du travail ».

« Compenser l’impact négatif »

« L’incendie de l’usine Lubrizol a fortement pénalisé le commerce de détail dans l’ensemble des cent douze communes concernées par cet événement.
Il est important de rechercher des compensations à cet impact négatif sur l’équilibre économique de ces établissements »
, explique Pierre-André Durand, le représentant de l’État justifiant ainsi cette « dérogation à la règle du repos dominical pour les commerces de détails ».

Les 112 communes concernées























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook