Bolbec : pour se venger, il « explose » la voiture de son ex-beau-père et le roue de coups


Jeudi 3 Janvier 2019 à 18:08



L’ex-gendre a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Bolbec - illustration
L’ex-gendre a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Bolbec - illustration
Un différend entre un père de famille et son ex-gendre âgé de 22 ans s’est très mal terminé dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Le premier a été roué de coups par le second. Bilan : fractures du bassin et du col du fémur, ainsi que 6 mois d’interruption temporaire de travail (ITT).

Les faits. Il est 5 heures ce matin du jour de l’An. Un habitant de Bolbec (Seine-Maritime) entend un bruit de vitres cassées à l’extérieur de sa maison. Il sort sur le pas de la porte et constate que sa vieille Supercinq est carrément « explosée ». Le pare-brise et les vitres latérales ont volé en éclats, la carrosserie est enfoncée un peu partout...

Roué de coups

Plus grave, l’ex-beau-père affirme avoir été roué de coups au moment où il constatait les dégâts. Selon ses déclarations, recueillies ce jeudi matin sur son lit d’hôpital, son ex-gendre lui aurait sauté dessus et l’aurait frappé violemment à coups de poing et de pied sur tout le corps.

Son état a nécessité son transport d’urgence à l’hôpital Jacques-Monod à Montivilliers. Fracture du bassin et du col du fémur a diagnostiqué le médecin des urgences : il a dû être opéré dans la journée. Ses jours ne sont pas en danger.

Un coupe-coupe à la main

A l’arrivée des policiers du commissariat de Bolbec, l’auteur des violences n’est plus là. L’homme défavorablement connu des services de police sera arrêté dans la soirée de mardi à son domicile à Saint-Romain de Colbosc, avec l’assistance de la brigade anti-criminalité du Havre.

Le jeune homme est réputé pour être violent. Lorsque les forces de l’ordre sont entrées dans son logement pour l’interpeller, il est descendu de l’étage en caleçon avec un coupe-coupe à la main. Il a été rapidement neutralisé par les fonctionnaires de la BAC.

Il voulait se venger après sa séparation

En garde à vue, le mis en cause a reconnu être à l’origine des dégradations sur la voiture. Il a déclaré qu’il voulait se venger de son beau-père qu’il tient responsable de sa séparation. Il a nié en revanche farouchement lui avoir porté des coups.

L’auteur des faits a été déféré aujourd’hui Jeudi devant le magistrat du parquet du Havre. Il s’est vu notifier une convocation devant le tribunal correctionnel.

Dans l’attente de son procès dans quelques semaines, il a été placé sous contrôle judiciaire strict avec interdiction de se rendre à Bolbec et de rencontrer son ex beau-père.

















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook