---

L'automobiliste est poursuivi pour homicide involontaire.

Gendarme tué près d'Evreux : l'auteur de l'accident placé ce soir en détention provisoire


infoNormandie / Samedi 8 Avril à 18:12

Le choc a été violent, le véhicule a terminé sa course dans un champ en bordure du CD613 (Photo © DR)
Le choc a été violent, le véhicule a terminé sa course dans un champ en bordure du CD613 (Photo © DR)
L'automobiliste à l'origine de l'accident qui a coûté la vie à un gendarme de 39 ans, père de deux enfants, a été déféré aujourd'hui samedi au palais de justice d'Evreux. Le magistrat de permanence au parquet lui a notifié son placement en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Evreux dans l'attente de son procès en comparution immédiate prévu lundi après-midi, devant le le tribunal correctionnel.

Ce conducteur, âgé de 26 ans et sans domicile fixe, est poursuivi pour homicide involontaire.

Le gendarme succombe à ses blessures

Le drame s'est déroulé jeudi vers 21h30 sur la route départementale 613 (ex-RN13) à hauteur de Gauville-la-Campagne, à 8 kilomètres d'Evreux. Un gendarme, hors service, affecté au centre opérationnel de la gendarmerie à Evreux revenait d'un déplacement privé au guidon de son scooter.

Il circulait sur le CD613 en direction d'Evreux lorsque, arrivé à l'intersection avec la route de Neuilly, il a été percuté de plein fouet par une voiture qui débouchait de sa droite. Le choc a été d'une extrême violence. Le pilote du scooter à trois roues (MP3) a été mortellement blessé. 

D'importants moyens de secours ont été rapidement mobilisés, dont les sapeurs-pompiers et une équipe du SAMU d'Evreux. Malgré les soins intensifs prodigués, ils n'ont pu ramener à la vie la victime.

Les obsèques du militaire célébrées jeudi 13 avril

A leur arrivée sur les lieux, les gendarmes ont interpellés un homme qui se trouvait à proximité du véhicule accidenté. Ce dernier leur a affirmé qu'il n'était pas le conducteur de la voiture, mais un auto-stoppeur. Conduit d'abord à l'hôpital pour examen, le suspect a été placé en garde à vue compte tenu de ses déclarations contradictoires. Il a finalement reconnu être le conducteur et l'auteur de l'accident mortel.

Les constatations ont permis d'établir que l'automobiliste n'avait pas observé la balise de priorité
 
Les obsèques du militaire, maréchal des logis chef, seront célébrées jeudi 13 avril à 15 heures à la cathédrale d'Evreux. L'inhumation aura lieu un peu plus tard au cimetière de Saint-Sébastien-de-Morsent. 

Son décès a suscité une très vive émotion dans les rangs de la gendarmerie, notamment à Brionne où il avait été en poste avant d'être affecté au CORG d'Evreux. .












Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook