Publicité.



Seine-Maritime : quatre obus détruits à Veulettes-sur-Mer par les plongeurs-démineurs


Publié le Vendredi 27 Novembre 2015 à 15:25 l Actualisé le 27/11 - 15:43


Une bombe américaine de 250 livres coincée dans la drague d'un bâtiment belge a été récupérée par les démineurs au large de Boulogne-sur-Mer (Photo @Prémar)
Une bombe américaine de 250 livres coincée dans la drague d'un bâtiment belge a été récupérée par les démineurs au large de Boulogne-sur-Mer (Photo @Prémar)
De nombreuses missions de neutralisation d'engins explosifs sont menées par le groupe des plongeurs-démineurs (GPD) de la Manche sur la façade maritime Manche - mer du Nord.  Ainsi, hier vendredi 27 novembre, dans la matinée, il est intervenu afin de procéder à la neutralisation de trois obus de 75 mm et d'un obus de mortier de 60 mm sur la plage des Veulettes-sur-Mer (Seine-Maritime).

Cette opération est la dernière en date d'une série. Ainsi vendredi 20 novembre, vers 9 heures, une équipe composée de quatre plongeurs-démineurs et d'un infirmier a été déployée d'urgence par l'hélicoptère EC 225 de la Marine nationale (stationné à Maupertus-50) à bord du bâtiment de dragage belge Freeway à la suite de la découverte d'une bombe américaine de 250 livres coincée dans sa drague.

Le bâtiment se trouvait alors à 3 nautiques (soit 5.5km) au large de Boulogne-sur-Mer. Après une heure d'intervention, la bombe a été neutralisée. 

Le mardi 24 novembre, les plongeurs-démineurs se sont rendus à la pointe du Hourdel (Somme) où ils ont neutralisé un obus de 75 mm.

Le lendemain, mercredi 25 novembre, deux opérations de déminage ont eu lieu : la première sur la plage de Marck (Pas-de-Calais) où un obus de 155 mm et deux obus de 90 mm ont été détruits. La seconde opération s'est déroulée l'après-midi sur la plage de Wissant, toujours dans le Pas-de-Calais, à la suite de la découverte d'un obus de 75 mm pour 2 kg d'équivalent TNT.

L'équipe des démineurs s'est ensuite rendue à Oye Plage (Pas-de-Calais) le jeudi 26 novembre, où un périmètre de sécurité a été mis en place pour procéder à la destruction d'un obus allemand de 120 mm et de quarante grenades datant de la seconde guerre mondiale. 

"Les découvertes de munitions historiques sont nombreuses en Manche-mer du Nord, elles rythment le quotidien de nos plongeurs-démineurs", explique la préfecture maritime de Cherbourg. L'occasion pour les autorités maritimes de rappeler qu'en cas de découverte d'une munition, il est impératif de ne pas la manipuler et d'informer sans délai les services de l’État (CROSS via le 196 ; sémaphore de la Marine nationale, gendarmerie, police etc.). 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE