Publicité.



Trois commerces de Dampierre-Saint-Nicolas et de Saint-Aubin-le-Cauf ont été la cible de malfaiteurs mardi après-midi. Encerclés par un imposant dispositif de gendarmerie, deux suspects ont été interpellés. Leur garde à vue a été prolongée de 24 heures ce mercredi soir.

Seine-Maritime : pourchassés par les gendarmes, les agresseurs de commerçants en garde à vue


Publié le Mercredi 4 Mars 2015 à 20:37 l Actualisé le 06/03 - 10:02


La gérante du Narval, rue Claude Groulard, Saint-Auin-le-Cauf, a claqué la porte au nez des malfaiteurs qui ont pris la fuite. Ils ont jeté leur dévolu une dizaine de mètres plus loin sur la boulangerie Aux Délices de Saint-Aubin (Photo d'illustration @Google Maps)
La gérante du Narval, rue Claude Groulard, Saint-Auin-le-Cauf, a claqué la porte au nez des malfaiteurs qui ont pris la fuite. Ils ont jeté leur dévolu une dizaine de mètres plus loin sur la boulangerie Aux Délices de Saint-Aubin (Photo d'illustration @Google Maps)
Deux malfaiteurs sont en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie d'Envermeu, près de Dieppe (Seine-Maritime). Ils sont soupçonnés de s'être attaqués à des commerces de Dampierre-Saint-Nicolas et de Saint-Aubin-le-Cauf, ce mardi dans l'après-midi. 

Leur périple commence à Dampierre-Saint-Nicolas. Ils s'introduisent dans le café-restaurant des Quatre Routes, route de Neufchâtel, où ils dérobent un ordinateur et les clés du véhicule du commerçant. On les retrouve ensuite à Saint-Aubin-le-Cauf. Le visage dissimulé, cette fois ils tentent de braquer le bar-tabac-journaux le Narval, rue Claude Groulard. La gérante de l'établissement les met en échec : elle parvient à fermer la porte au nez des individus, qui s'enfuient en désespoir de cause.

Une dizaine de mètres plus loin sur le même trottoir, ils pénêtrent dans la boulangerie Aux Délices de Saint-Aubin et avec détermination braquent la commerçante. Ils repartent avec le tiroir-caisse...

Vingt-cinq gendarmes à leurs trousses

Ils ignorent qu'entre temps la gendarmerie a été alertée. Peu avant 16h30, le chef d'escardon Patrice Lagadec, patron de la compagnie de gendarmerie de Dieppe, déclenche le plan de recherche immédiat (PRI). Vingt-cinq militaires sont mobilisés sur le terrain, lancés à la recherche des malfaiteurs. La compagnie de Neufchâtel -en-Bray est aussi en alerte.

Un dispositif de bouclage est déployé sur les principaux axes routiers de la région. Les motards de la BMO, les hommes du peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) de Dieppe et un maître-chien y sont associés. Le véhicule des malfaiteurs est bientôt repéré et pris en chasse par une patrouille. La course-poursuite tourne à l'avantage des gendarmes : le conducteur du véhicule suspect perd le contrôle de sa direction. Les deux occupants tentent de prendre la fuite à pied... Ils sont interpellés à 17 heures.

Ce mercredi soir, leur garde à vue a été prolongée par la procureure de la République de Dieppe, Valérie Cadignan. Ils pourraient être déférés ce jeudi soir au palais de justice pour être présentés à un magistrat du parquet, en vue d'une comparution immédiate vendredi devant le tribunal correctionnel.

  





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE