Les 430 kg de cocaïne saisis au Havre venaient de Colombie


Mardi 15 Octobre 2013 à 19:11 l Actualisé Mercredi 16 Octobre 2013 - 16:26



La cocaïne saisie au Havre représente une valeur marchande de 30 millions d'euros (photo d'illustration)
La cocaïne saisie au Havre représente une valeur marchande de 30 millions d'euros (photo d'illustration)
Près de 430 kilos de cocaïne ont été saisis par les douaniers du Havre, au cours d'un contrôle qui a eu lieu dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 octobre sur le port du Havre. Les sacs de poudre blanche, dont la valeur à la revente est évaluée à 30 millions d'euros, étaient dissimulés dans deux conteneurs distincts, dont l'un contenait des moules congelées, en provenance de Colombie (Amérique du Sud).

La technique du rip off

Cette prise est une des plus importantes réalisées ces dernières années dans le port haut-normand.  Les trafiquants, qui appartiennent assurément à un réseau très organisé, ont utilisé dans le cas présent la technique du rip off.  Les trafiquants ont tout d'abord ciblé le conteneur et son lieu de destination. A partir de là, les sacs de cocaïne ont été déposés à l'intérieur juste derrière les portes du caisson avant même la pose des scellés maritimes à l'insu évidemment de l'expéditeur et du destinataire.

Le destinataire de la drogue procède de la même façon à l'arrivée des conteneurs au Havre. Il fait sauter les scellés, récupère les sacs et repose des scellés neufs afin de ne pas attirer l'attention de la douane. Dans la plupart des cas, il y a forcément complicité de part et d'autre, au départ et à l'arrivée du navire. Ce sera à l'enquête de le déterminer.

Pour alimenter le trafic français 

Selon nos informations, la marchandise était destinée à alimenter le trafic de cocaïne en France. Elle devait être récupérée dans les heures qui suivaient l'arrivée du navire au port du Havre.

L'enquête a été confiée par le parquet du Havre au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen. Dans un premier temps, les spécialistes de la police technique et scientifique vont passer au crible les conteneurs ainsi que la cocaïne, à la recherche d'indices qui pourraient servir aux enquêteurs dans le cadre de leurs investigations.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com