COLLISION TRAIN-CAMION SUR LA LIGNE ROUEN - PARIS

Le trafic ferroviaire rétabli vendredi matin promet la SNCF


Jeudi 22 Janvier 2015 à 16:51 l Actualisé Jeudi 22 Janvier 2015 - 20:27



Photo @Antoine Marguet (Twitter)
Photo @Antoine Marguet (Twitter)
La circulation des trains ne reprendra pas avant ce vendredi, dans la matinée, entre Vernon et Mantes-la-Jolie, sur la ligne Le Havre - Rouen - Paris-Saint-Lazare. La collision qui s'est produite entre un train de marchandise et un semi-remorque ce jeudi peu avant 6 heures, sur un passage à niveau à Jeufosse, près de Bonnières-sur-Seine, dans les Yvelines, a provoqué d'importants dégats aux infrastructures ferroviaires. Plusieurs caténaires ont été endommagées ainsi que les voies.

La remise en état des installations va prendre du temps et nécessiter l'intervention des techniciens de la SNCF toute la nuit de jeudi à vendredi.

La faute de son GPS ?

Une enquête a été ouverte, afin de déterminer les circonstances de l'accident. Selon les premières investigations, le conducteur du poids lourd, immatriculé en Pologne, aurait suivi les indications de son GPS en s'engageant dans un chemin de halage en bordure de la D 915 (route de Rouen), à hauteur de Jeufosse, une commune située entre Bonnières et Vernon. Voyant qu'il faisait fausse route et qu'il ne pouvait pas manoeuvrer, le routier a entrepris  de faire une marche arrière.

A cet instant, les barrières automatiques du passage à niveau se sont abaissées à l'approche d'un convoi de marchandises. Le train n'a pu s'arrêter à temps et a percuté la remorque à hauteur de la cabine du camion, traînant l'ensemble sur plusieurs dizaines de mètres, selon des témoins. Seul le chauffeur du poids-lourd a été blessé et transporté à l'hôpital.

Selon la SNCF, le passage à niveau n'est pas en cause : "il a fonctionné normalement".

Trafic totalement interrompu

Le trafic sur la ligne a été immédiatement interrompu dans les deux sens entre Rouen et Paris. Des milliers de voyageurs se sont trouvés ainsi bloqués. La SNCF a mis progressivement en place dans la matinée des moyens de substitution, notamment une trentaine  d'autocars, pour assurer l'acheminement des voyageurs entre les gares de Gaillon et de Mantes-la-Jolie. 

Des trains ont été détournés à partir de Rouen vers Amiens, pour rejoindre la gare du Nord à Paris, avec toutefois un allongement du parcours de près de 3 heures.

"Une situation compliquée"

Tout l'après-midi, la SNCF s'est efforcée de peaufiner son organisation afin de réduire au maximum la gêne pour ses clients. Parmi les autres possibilités proposées ce soir, celles d'emprunter la ligne Paris - Evreux - Caen - Cherbourg avec la possibilité, à la gare de Serquigny (Eure) de rejoindre Oissel et Rouen. Ou encore, via cette même ligne, d'aller jusqu'à Deauville où des bus sont mis à disposition pour ramener les voyageurs jusqu'au Havre. 

Dès le début de la matinée de ce jeudi, la SNCF, prévoyant une "situation compliquée", conseillait à ses clients de reporter autant que possible leurs déplacements. 


Photo @Kanaclane / Twitter
Photo @Kanaclane / Twitter

Le trafic ferroviaire rétabli vendredi matin promet la SNCF








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com